MCE5 : MCE5 développe, brevète et transfère à l’industrie automobile mondiale des technologies pour la propulsion des véhicules  propres de demain.

MCE5

PME · Secteur secondaire · Produits manufacturés
Villeurbanne (69)

8% annuel sur 24 mois *

MCE5 développe, brevète et transfère à l’industrie automobile mondiale des technologies pour la propulsion des véhicules propres de demain.

  • Clôture
    en cours
  • 8%
    annuel
  • 89
    commentaires
  • 1686
    intéressés

Clôture en cours...

Souscriptions terminées

Voir les projets en cours

Les bonnes raisons d'investir dans MCE5

MCE5 a signé en 2015 un contrat commercial avec le constructeur automobile chinois Dongfeng portant sur un montant de plusieurs centaines de millions d’euros.
Plus de 700 actionnaires sont entrés au capital (et ne sont jamais sortis) depuis la création de la société il y a presque 20 ans. Parmi ces actionnaires, nombreux sont des investisseurs aguerris et engagés.
Le Board est composé de 7 membres complémentaires et expérimentés dans des domaines essentiels : industrie automobile, direction d’entreprise, stratégie, gestion de grands groupes, …
La savoir-faire de MCE5 lui permet aujourd’hui de disposer d’un portefeuille de brevets conséquent basé autour d’une trentaine d’inventions.
La levée de fonds actuelle (10M€) est assurée à 80% par les actionnaires actuels et les institutions publiques qui soutiennent MCE5 depuis de nombreuses années.

L'équipe de WiSEED 

1686 personnes sont intéressées par ce projet

Pierre - WiSEEDer Emmanuel - WiSEEDer Pierre-Michel - WiSEEDer Régis - WiSEEDer Ayhan - WiSEEDer Adrien - WiSEEDer Michael - WiSEEDer Francois - WiSEEDer Angelo - WiSEEDer Damien - WiSEEDer Serge - WiSEEDer Bernard - WiSEEDer Nicolas - WiSEEDer Serge - WiSEEDer Tiago - WiSEEDer Tristan - WiSEEDer Philippe - WiSEEDer Kévin - WiSEEDer Rachid - WiSEEDer Marie - WiSEEDer Matthieu - WiSEEDer Vincent - WiSEEDer Valérie - WiSEEDer Frédéric - WiSEEDer

Objectif 2050 : une mobilité propre et durable

La croissance exponentielle de la demande de mobilité entraîne de nombreux défis pour le transport des biens et des personnes, dont les plus critiques sont les impacts sur le climat mondial (CO2) ; sur la vie et la santé (pollution de l'air, des sols et de l'eau ; nuisances sonores) ; et sur la mobilité dans les zones urbaines (congestion).  

 

L’analyse des impacts du puits à la roue et du cycle de vie sont indispensables

Les objectifs de réduction des émissions polluantes imposent de tenir compte du bilan mondial du transport automobile en matière de :

  • Énergétique et émissions depuis le prélèvement de l’énergie primaire à sa source (« puits »), en passant par sa conversion en énergie secondaire utilisable par le véhicule, son transport et sa distribution dans le véhicule (« réservoir »), jusqu’à sa consommation dans le système de propulsion du véhicule (« roue »).
  • Production, usage et rebuts : en analysant les impacts du cycle de vie : matière première, fabrication, utilisation, recyclage, déchets.

 

 

 

Une approche multisectorielle de la « mobilité durable » est nécessaire entre les filières énergie, production automobile, distribution et usages et impose des arbitrages mondiaux entre les critères environnementaux, énergétiques, économiques, sociaux et géopolitiques.

 

Un consensus mondial sur le véhicule propre de demain  

Tous les acteurs de ces filières reconnaissent la nécessité d’évoluer rapidement vers une situation dans laquelle l’énergie utilisée pour la mobilité est majoritairement d’origine renouvelable et décarbonée, et dont l’exploitation limite ou neutralise les conséquences les plus nocives pour la société. Le consensus mondial pour un véhicule propre et durable identifie :

Trois filières énergétiques renouvelables

  • Électricité renouvelable [solaire, éolien, géothermique, hydraulique]
  • Hydrogène [stockage/distribution de l’énergie électrique renouvelable]
  • Biocarburant et carburants de synthèse [Hydrogène + CO2 recyclé]
Trois familles technologiques de propulsion automobile
  • Moteur électrique à batterie
  • Moteur électrique à pile à combustible
  • Propulsion hybride thermique-électrique
Tous les scénarios de mix-produit véhicules électriques / thermiques à l’horizon 2040 et au-delà démontrent que la majorité des véhicules (>70%) seront équipés d’un système de propulsion thermique, avec ou sans électrification (sources : AVL, FEV, IHS, IEA, Bosch, constructeurs, etc.).  

Il est par conséquent de la plus haute importance d’augmenter l’efficacité énergétique et la propreté des gaz d'échappement des moteurs thermiques et de veiller à ce qu’ils puissent continuer à fonctionner efficacement avec les futurs carburants et biocarburants renouvelables en garantissant ainsi des émissions de CO2 et de polluants faibles à neutres pour la majeure partie du parc automobile mondial.

L'industrie automobile identifie 3 éléments clés pour parvenir à cet objectif :

  • La dilution de charge (mélange ultra-pauvre ou recirculation des gaz d’échappement)
  • L’exploitation des cycles à taux de détente augmentée (Miller) en taux de compression variable ou fixe
  • Les modes d’allumage par compression type SACI ((Spark-Assisted Compression Ignition).

 

 

Zoom sur les contraintes réglementaires des constructeurs automobiles

Les objectifs d’émissions moyennes pour les constructeurs automobiles dans chaque région du monde seront renforcés continuellement d’ici à 2030. 

Le non-respect des critères réglementaires se traduira par différentes combinaisons d’interdictions et de fortes pénalités.  

L’exemple de l’Europe est particulièrement représentatif : la législation européenne en matière d'émissions polluantes des véhicules est devenue la plus restrictive du monde et le sera davantage encore en 2021 avec l'introduction de nouvelles normes. L'objectif affiché par l'Union européenne est de ramener les émissions de CO2 à une moyenne de 95g de CO2 par km en 2021 sur la flotte européenne. Ces objectifs sont globaux pour chaque constructeur.  

Dans le même temps, les conditions de mesure des émissions de CO2 et de polluants ont évolué en introduisant un nouveau protocole (WLTP) plus proche des conditions réelles de conduite que ne l’était l’ancien protocole en vigueur (NEDC) doublé d’une exigence de mesure en conditions réelles de conduite (RDE). Ces nouveaux protocoles auront pour effet d’augmenter la consommation de carburant, donc les émissions de CO2. Il y a donc simultanément exigence de réduction des émissions de CO2 et application de cycles d’homologation qui en produisent plus, ce qui rend l’objectif d’autant plus difficile à atteindre.  

Les constructeurs n’ont d’autre alternative que d’accélérer l’exploitation des technologies visant à faire baisser leurs niveaux d’émission. Cependant, les défis techniques, industriels et économiques qui les attendent sont majeurs, rendant incertain le respect du calendrier réglementaire pour éviter de lourdes pénalités.

Les trois grandes stratégies disponibles et complémentaires sont :

  • Augmenter la part du « tout électrique », mais le rythme nécessaire pour que ces véhicules se substituent massivement aux véhicules thermiques semble irréaliste du fait des fortes réticences des utilisateurs (prix, autonomie, temps de charge).
  • Augmenter la part de l’hybride, mais l’augmentation du prix de vente et l’incertitude sur les futures conditions d’homologation sont des obstacles significatifs.
  • Augmenter le rendement et la variabilité des moteurs thermiques, en s’appuyant sur un ensemble de compétences et de moyens industriel disponibles
MCE5 propose des technologies permettant de réduire sensiblement les émissions de CO2 avec un coût de production ramené au gain de CO2/km qu’elles procurent très attractif par rapport aux technologies concurrentes.

Il sera possible, en les exploitant dans les futurs systèmes de propulsion hybrides, de réaliser à prestations égales des gains de consommation de carburant et d’émission de CO2 substantiels pour un coût très concurrentiel. Appliquer ces technologies aux moteurs les plus nombreux et/ou les plus gourmands d’une gamme de moteur aurait donc pour effet de réduire la consommation moyenne de la flotte vendue (donc le risque ou le montant des pénalités) avec un coût global de production par moteur très inférieur à la pénalité elle-même.  

 

MCE5 : la génèse

 

Fournisseur de technologies automobiles avancées  

Tenant compte de ces tendances, MCE-5 DEVELOPMENT (MCE5), société française indépendante fondée en 2000, a pour objectif de transférer des technologies de propulsion automobile de la recherche vers l’industrie, afin de réduire l’impact environnemental des véhicules et d’augmenter leur rendement énergétique.  

Spécialisé dans le développement d’innovations de rupture, MCE5 met en œuvre les métiers et les savoirs requis pour le développement de système de propulsion automobile avancés, appliqués en particulier aux domaines suivants : 

  • Moteur à très haut rendement énergétique / à faible consommation 
  • Réduction des émissions de CO2 et de polluants
  • Systèmes de propulsion avancés, moteurs thermiques, transmission, hybridation
  • Récupération d’énergie

 

 

Les clients cibles de MCE5 sont les constructeurs et équipementiers automobiles mondiaux.

 

Des actionnaires historiques engagés depuis des années et le soutien des institutions

MCE5 est soutenu par un réseau de plus de 700 actionnaires privés, incluant plusieurs « family offices » français et internationaux, qui ont contribué au financement de l’innovation en apportant plus de 70% des investissements de R&D depuis la création de la société. Les programmes de R&D de MCE5 ont également reçu le soutien de plusieurs institutions françaises et européennes :

 

 

Le montant cumulé des fonds reçus depuis la création de la Société dépasse les 150 M€.

 

La propriété intellectuelle, au cœur du modèle économique

La stratégie d’innovation de MCE5 consiste à identifier et développer des technologies répondant à 3 exigences :

  • Adresser une problématique et un marché globaux (besoins utilisateurs, constructeurs ou législateurs).
  • Avoir un potentiel élevé de brevetabilité.
  • Être disruptif mais réalisable aux conditions industrielles et économiques de l’automobile.

La stratégie de protection et d’exploitation de la propriété intellectuelle (PI) de MCE5 repose sur 3 principes fondamentaux :

  • Robustesse du portefeuille de PI.
  • Transfert simultané aux clients des droits d’exploitation de PI et le savoir-faire afférant.
  • Réservations de domaines et de liberté d’exploitation de la PI propre et commune des parties.

Le portefeuille de PI de MCE5 est composé de 30 inventions brevetées par 390 brevets déposés dans 40 familles et 17 pays.   

MCE5 déploie un modèle économique de propriété intellectuelle (IP-BM - IP Business Model), qui valorise ses portefeuilles de brevets en générant des revenus à partir de trois sources :

  • Vente de droits d’exploitation de brevets (licences)
  • Vente de services d’ingénierie et de transfert de savoir-faire
  • Perception de redevances relatives à la production, par les licenciés, de produits intégrant des technologies MCE5

 

Modèle opérationnel : un pont entre la recherche et l’industrie

La mission de MCE5 consiste à porter la maturité de ses technologies à un niveau préindustriel suffisant pour permettre à ses licenciés de mettre en œuvre, à faibles risques, des programmes d’industrialisation conduisant aux applications en série. MCE5 déploie ses activités à travers quatre processus clefs permettant de mettre en relation les acteurs des domaines de la recherche et de l’industrie automobiles.

  

   

MCE5 Clean Powertrain 2050 : une stratégie produits à long terme

MCE5 est fermement ancré sur le développement du moteur thermique, son domaine de compétence historique, et ouvre progressivement ses activités au système de propulsion complet (machines thermiques et électriques, transmission, échappement, récupération d’énergie et contrôle moteur intelligent).

MCE5 oriente donc ses programmes de recherche et développement dans deux directions principales :

 

Innovation et produits clefs de MCE5

Les produits permettant de déployer la stratégie MCE5 CLEAN POWERTRAIN 2050 reposent à court terme sur les technologies VCRi, et SSP+, qui ont pour but de réduire les émissions de CO2 et de polluants des véhicules automobiles équipés de moteurs thermiques, afin atteindre les objectifs réglementaires actuels et futurs prévoyant des conditions d’homologation en cycle réel de conduite (RDE – Real Driving Emissions).

> VCRi, technologie phare de MCE5, est devenue une référence mondiale dans le domaine du taux de compression variable (VCR), stratégie essentielle présente sur les feuilles de routes technologiques de la plupart des constructeurs et qui arrive pour la première fois sur le marché en 2019 avec la technologie VC-T de Nissan sur l’Infiniti QX50. Le VCRi permet de respecter les normes d’émissions automobiles des prochaines décennies avec une hybridation simple et abordable, grâce à l’augmentation spectaculaire du rendement énergétique qu’elle apporte  sur une très large plage de fonctionnement du moteur. Le VCRi apporte un bénéfice de consommation et d’émissions de CO2 largement supérieur à 30% par rapport aux performances et émissions moyennes du parc automobile installé, sans sacrifier, voire en améliorant, les performances dynamiques des véhicules, avec un ratio coût/bénéfice très favorable par rapport aux technologies concurrentes. Ce bénéfice restera supérieur de 15 à 20% à tout système de propulsion thermique futur, hybridé ou non, exploitant des moteurs thermiques non-VCR. Le VCRi offre une grande compatibilité avec les carburants de synthèse du futur et constitue une plateforme idéale pour les systèmes hybrides futurs.

 

> SSP+, une technologie d'allumage à très haute énergie mettant en œuvre une charge pilote stœchiométrique et une bougie à préchambre active, permettant d’exploiter les taux de dilution optimaux pour réduire les émissions de CO2 et d’oxyde d’azote (NOx). SSP+ permet l’allumage fiable d’une charge fortement diluée et la propagation de sa combustion, en faisant une brique technologique pour les modes de combustion froide et pour faciliter l’exploitation de l’allumage par compression.

 

      

Stratégie commerciale  

Le parcours d’un contrat commercial entre MCE5 et un client se décline en 6 étapes générant chacune des coûts et des revenus spécifiques :

 

 

Ce processus est mis en œuvre depuis 2013 avec le constructeur chinois Dongfeng. Les résultats acquis au cours des phases d’évaluation ont conduit MCE5 à conclure avec ce constructeur en juillet 2015 un accord d’une valeur de plusieurs centaines de millions d’Euros, portant sur la concession de licence, de transfert de technologie et de développement d’une famille de moteurs VCRi dont la mise en service est prévue à l’horizon 2021-2022.

  

  

Quelques informations sur le constructeur Dongfeng :

  • Dongfeng Motor Corporation, 2ème constructeur national chinois
  • Chiffres d'affaires consolidé en 2018 : 124 G$
  • 140 000 employés
  • Près de 4 millions de voitures vendues en 2018
  • 2ème fabricant mondial de poids lourds, numéro 1 en Chine (> 20% du marché)

 

Feuille de route 

Depuis sa création en 2000, MCE5 a connu trois phases essentielles de développement :

  • 2000 - 2003 : validation du concept. Cette phase a permis de vérifier la pertinence du concept VCRi et sa faisabilité.
  • 2004 - 2010 : développement initial. La validation fonctionnelle du VCRi et les études industrielles initiales ont été réalisées.
  • 2011 - 2015 : lancement commercial
À l’issu d’un de programme de pré-industrialisation réalisé à l’échelle du moteur et du véhicule, le constructeur chinois Dongfeng a signé avec MCE5 un accord stratégique de licence et  lancé un programme développement visant à commercialiser des véhicules équipés de moteurs VCRi à partir de 2022.  

2016 - 2022 : croissance et diversification  

La phase actuelle a pour but :

  • Finaliser le 1er programme de développement du moteur VCRi.
  • Démarrer sa production.
  • Renforcer et diversifier le portefeuille technologique
  • Acquérir de nouveaux clients.
  Les deux jalons clefs pour la réussite de cette phase sont :

  • 2020 : le lancement de la phase d’investissement industriel pour son 1er  moteur VCRi par Dongfeng.
  • 2022 : le démarrage série du 1er moteur VCRi par Dongfeng

 

NB - Informations sur la garantie :

Une fiducie est un contrat dans lequel un ou plusieurs constituants (ici MCE5) transfèrent des biens, des droits appréciables en argent ou des sûretés à un fiduciaire (ici FIDAL FIDUCIE) qui se chargera de les gérer dans l'intérêt d'un bénéficiaire.

La Fiducie MCE5 est constituée de quotesparts du portefeuille de brevets VCRi dont la pleine propriété a été transférée au Fiduciaire et dont la valeur garantit 3,1 fois le montant des créances en cours.


“ L’ambition de MCE5 est d’être incontournable pour la réduction massive des émissions de CO2 et de polluants automobile en développant des innovations capables de devenir des standards mondiaux pour les futurs systèmes de propulsion ultra-propres. ”



L'équipe

MCE5 et son équipe d’environ 50 ingénieurs de haut niveau sont organisés selon une matrice croisant les 4 processus clefs de la Société (identifier, développer, transférer la technologie, financer le développement) et les programmes de R&D (technologie, prospection, programmes clients).

Le cœur opérationnel est constitué de la Direction R&D, qui décline les stratégies de recherche, pilote l’exécution des programmes de développement et assure la gestion du portefeuille de brevets. Ces activités d’ingénierie permettent de déployer la stratégie commerciale pilotée par la Direction du Développement des Affaires, en application de la stratégie générale de la Société.

Les activités opérationnelles sont soutenues intensivement par 4 Directions fonctionnelles dédiées à la gestion administrative et financière, la recherche de financement public et privé, l’analyse stratégique, les partenariats externes, les relations institutionnelles et la gestion des compétences et des SI.


Frédéric SOARES

Directeur Administratif et Financier

CV · Linked 

Frédéric DUBOIS

Directeur des Affaires Externes

CV · Linked 

Jean-François ROCHE

Président Directeur Général

CV · Linked 


Et retrouvez MCE5 sur :
Site Web   Linkedin sur societe.com  


Identité

  • MCE 5 DEVELOPMENT (SA)
  • Entreprise créée en 2000 à VILLEURBANNE (69100)
  • Immatriculation : 428 898 969 RCS LYON
  • Métier : Les métiers techniques de MCE5 couvrent l’ensemble des disciplines de la recherche et développement moteur : 1. Ingénierie avancée : moteurs et systèmes de propulsion ; 2. Simulation numérique : mécanique, thermique, énergétique, combustion ; 3. Développement moteurs et véhicules : performances, émissions, essais ; 4. Contrôle-commande avancé : modélisation temps réel, HIL, calibration ; 5. Méthodes industrielles : procédés de fabrication, gammes, chiffrage ; 6. Gestion de programme : projets, qualité, risques ; 7. Management de la PI : portefeuille PI, rédaction, dépôt et défense de brevets

Reconnaissances

  • Membre des pôles de compétitivité CARA / MOVEO
  • Partenaire et administrateur du CFC
  • 2015, Prix R&D du Comité France Chine (CFC)
  • 2016, lauréat Initiative PME du CGI
  • 2017, Prix Innovation du CLEPA
  • 2018, Talent INPI et nomination Trophées INPI.

Partenariats

  • AVL List (Programme Dongfeng)
  • DANIELSON ENGINEERING (prototypes et essais moteurs/véhicules)
  • FARINIA, PEMTEC et EMAG (industrialisation composants VCRi)
  • MAHLE (développement pistons VCRi)
  • ABOARD ENGINEERING (développement contrôle moteur).

Répartition actuelle du capital de
MCE 5 DEVELOPMENT


Données financières prévisionnelles (en K€)

CA EBE RN


Taille de l'équipe prévisionnelle

Usages des fonds

  • En acquérant son client de lancement VCRi en 2015, MCE5 est entré dans une période de croissante et de diversification. Pour financer ce double défi, MCE5 procède à une levée de fonds de 10M€, dont 80% seront portés par les actionnaires actuels et les aides publiques. Une partie de ces fonds sera consacrée au programme Dongfeng dont l’échéancier prévoit des revenus espacés dans le temps. L’autre partie sera affectée au renforcement du portefeuille technologique de MCE5.

Étapes de développement

  • 2000 – 2003 : Fondation MCE5, validation du concept VCRi sur moteur monocylindre
  • 2004 – 2010 : Développement technologie VCRi, validation sur moteur multicylindre
  • 2011 – 2015 : Développement préindustriel VCRi et acquisition du client de lancement Dongfeng
  • 2016 – 2022 : Nouveaux clients, nouvelles technologies, démarrage série Dongfeng VCRi

Stratégie de sortie envisageable

  • Remboursement de l'emprunt obligataire
    (Ne garantit pas la liquidité de l'investissement)


L'analyse de WiSEED

Le point de progrès

• Raccourcir le temps de finalisation d’un contrat avec les constructeurs automobiles


Concurrents

Nissan (VC-T), Gomecsys (Vilebrequin VCR), FEV (VCR-Conrod), AVM (Dual Mode VCS)


Éléments différenciants

• Technologie VCR adaptable aux moteurs thermiques et hybrides mais aussi à tous les constructeurs automobiles ;
• Le moteur VCRi (taux de compression variable) apporte un bénéfice de consommation et d’émissions de CO2 largement supérieur à 30% par rapport aux performances et émissions moyennes ;
• Investissements réalisés pour un montant de plus de 150M€ pour développer une technologie dont la mise sur le marché est proche et le développement en série prévu en 2022.



MCE 5 DEVELOPMENT met à disposition de WiSEED et de ses investisseurs toutes les informations pertinentes relatives aux axes de développement et à l'activité de la Société. MCE 5 DEVELOPMENT garantit la teneur des informations communiquées.
L'investissement dans ce projet comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. En savoir plus


WiSEED utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.   En savoir plus