SUNOLEO : Une innovation dans la culture des microalgues pour valoriser les émissions de CO2 des industriels !

SUNOLEO

Startup · Environnement · Cleantech
Pertuis (84)

Une innovation dans la culture des microalgues pour valoriser les émissions de CO2 des industriels !

Suivre et recevoir l’actualité du projet :

400 000 € recherchés


Collecte en cours

Clôture prévue fin November 2020


Opération réalisable à partir de 200 000 €
Instrument Actions
Frais facturés à l'entrée 0.9% de la souscription
Frais dédiés à la gestion 5% de la souscription
Frais facturés à la sortie 10% des plus-values
Défiscalisation  
Valorisation

  Connectez-vous
pour accéder aux détails de l'offre

Simulateur défiscalisation

  Connectez-vous

pour accéder à l'offre complète

Replay
Revoir les lives

  • Live du 07/10/2020

1268 personnes sont intéressées par ce projet

Nicolas - WiSEEDer Baptiste - WiSEEDer Pierre - WiSEEDer Maxime - WiSEEDer Francois - WiSEEDer Vincent - WiSEEDer Bernard - WiSEEDer Nicolas - WiSEEDer Caroline - WiSEEDer Laetitia - WiSEEDer Tiago - WiSEEDer Tristan - WiSEEDer Herve - WiSEEDer Kevin - WiSEEDer Manuel - WiSEEDer Ludovic - WiSEEDer Henry - WiSEEDer Hugo - WiSEEDer Jérôme - WiSEEDer Valérie - WiSEEDer Léo - WiSEEDer Charles - WiSEEDer Guillaume - WiSEEDer Mathieu - WiSEEDer

Les microalgues : une réponse à l’épuisement des ressources naturelles

L’utilisation des céréales agricoles comme source de remplacement des ressources fossiles risquerait rapidement de monopoliser trop de sols cultivables, au détriment de la culture pour les usages alimentaires.

Face à ce défi, l’espoir suscité par les microalgues se justifie par leur haut potentiel de rendement à l'hectare : elles se dupliquent quotidiennement. L'impact foncier est 5 à 20 fois plus faible en comparaison des plantes agricoles classiques. La culture peut par ailleurs être implantée sur des terres pauvres, arides ou semi-arides, impropre à l'agriculture, ou encore sur des sites désaffectés.

Le secteur industriel a particulièrement effectué des recherches sur les microalgues, car ces dernières peuvent générer une valorisation importante de leurs effluents.

Bien que microscopiques, ces organismes vivants ont des qualités naturelles qui en font des usines potentielles très efficaces pour la fixation du CO2 (limitation de l’effet de serre) et la production de matières premières végétales susceptibles d’être utilisés pour l’alimentation animale (aquaculture, additifs) et humaine (nutraceutique), la cosmétique (antioxydants), en passant par la chimie verte (colorants, solvants), jusqu’au biocarburant de 3ème génération.

 

Un dispositif inédit de culture de microalgues

Un photobioréacteur (PBR) a pour fonction de réunir les conditions nécessaires à la bonne croissance des microalgues. Comme toute plante végétale, celles-ci ont besoin de lumière, de dioxyde de carbone (CO2), d’eau et de nutriments pour croître au moyen de la photosynthèse.

 

 

Le système proposé par SunOleo, comprend un bassin de plusieurs mètres de profondeur, contenant le milieu de culture de microalgues. Pour distribuer la lumière incidente du soleil, des optiques « puits de lumière » transparentes sont immergées dans le milieu de culture en étant remplies d'eau claire. En partie haute, ces optiques tubulaires en film plastique piègent également de l'air pour flotter dans la culture. Elles supportent ainsi une bâche de recouvrement coiffant le bassin, permettant d'obtenir une enceinte de production close :

 

 

Suivant le dimensionnement (<300m² au sol), le bassin est une cuve circulaire hors-sol dont les parois sont isolées. A plus grande échelle (>300m² au sol), le bassin est une retenue collinaire dont les parois en terre sont étanchées par une géomembrane plastique.

En 2018 et 2019, des tests de culture dans le prototype Labo-L200 puis dans la première unité Pilote-L5000 de volume effectif 5m3 avec de la spiruline puis de la chlorelle ont été effectués. Une comparaison a été établie avec différents outils de culture dont le système de type raceway (le plus répandu actuellement), sorte de bassin peu profond (10 à 30 cm de profondeur).

L’augmentation de rendement au m² au sol est validée au stade maquette, prototype et pilote.

Le démonstrateur permettra encore de gagner en rendements, comme le confirme la modélisation informatique réalisée par un cabinet d’étude spécialisée en photonique.

Une partie des essais ont été réalisés avec le CEA de Cadarache, à la Cité des Energies. Ce centre de recherche a une expertise reconnue sur toute la chaîne de valeur microalgues :

 

Photobioréacteur de laboratoire L200 installé CEA Cadarache         

 

Photobioréacteur pilote L5000 de volume de culture 5m3

 

Le modèle économique de SunOleo

SunOleo est un équipementier, dont l’activité comprend l’installation de l’outil de production clé en main auprès des entreprises, la maintenance du site avec la vente récurrente de consommables, de l’accompagnement R&D client, de la location et la formation de personnel.

Les PBRs SunOleo sont implantés chez le client industriel à proximité de l’usine émettrice de CO2. Les fumées en sortie de cheminée d’usine sont captées puis acheminées par un pipeline à un système de pré-traitement et de stockage tampon. Le CO2 et ensuite injecté dans le milieu de culture de microalgues à l’aide de diffuseurs, afin de servir à la photosynthèse pour leur croissance.

La matière première produite par les clients peut être directement commercialisée ou être transformée en interne pour des marchés existants (alimentaire, bioplastiques, chimie verte).

Par exemple, un site sur 1 hectare produisant de la spiruline valorisée en B2B à 20€/kg et générant un CA de 2000 K€, est amorti en moins de 2 ans pour le client.

Autre exemple, un site de 4 hectares produisant de la nannochloropsis valorisée à 4€/kg en moyenne par bioraffinage (transformée en différents produits à plus ou moins hautes valeurs ajoutées) et générant un CA de 3200 K€, est amorti en un peu plus de 3 ans pour le client.

Opportunités :

  • 98% des émissions mondiales de CO2 des fumées industrielles et 90% des effluents industriels type chaleur fatale ou eaux chaudes sont à valoriser ;
  • Le prix à la tonne des droits d’émissions de CO2 est passé à 30€ en 2020, soit un triplement de sa valeur depuis 2018 en Europe. La réglementation sera très contraignante dans les années à venir (prévision de 500€/T CO2 en 2030 ; 1000€/T CO2 en 2050) ;
  • Une demande croissante du consommateur pour les produits biosourcés.

Le marché visé est donc principalement celui des industriels émetteurs d’effluents (CO2 des fumées d’usines, chaleurs fatales perdues lors de process industriel, eaux usées).

32 MdT de CO2 sont émis chaque année dans le monde. Le marché mondial de la valorisation du CO2 estimé à 1000 Md€ en 2030, représentant 10% de la consommation des émissions globales de CO2.

Les secteurs les plus émetteurs de CO2 sont ceux de la cimenterie, sidérurgie, raffinerie, pétrochimie, centrales thermiques, papier, verre, les secteurs de la transformation agroalimentaire, et les centres d'incinération des déchets. Soit 70 à 80% du total des émissions de CO2 de l’industrie en Europe.  

Environ 12 000 installations de l’Union Européenne sont concernées, dont 1126 en France et 52 en région PACA. 146 entreprises en France émettent plus de 100 000T de CO2, dont 30 sont situées en région PACA.

 SunOleo collabore depuis 2018 avec les industriels TOTAL et NORSKE SKOG.

https://pic.clubic.com/v1/images/1781748/raw?width=1200&fit=max&hash=780ce49b551f4e4b07dd905d40bd16787013a2ca

Une levée de fonds de 400K€ en 2020

Suite à la preuve de concept réalisée en phase pilote en 2019, la société a besoin de lever des fonds pour financer des outillages de fabrication et installer un démonstrateur semi-industriel de 60m3 au sein des locaux de la pépinière d’entreprises de Pertuis. Le démonstrateur permettra de valider les dernières mises au point techniques avant de passer à l’industrialisation. 

 

 

Nos clients pourront ainsi venir visiter le dispositif (le photobioréacteur) en fonctionnement avant d’investir. Les outillages concernent principalement des soudeuses et tables d’assemblage pour la réalisation d’optiques et bâches de recouvrement.

Le financement répondra aussi à la hausse du Besoin en Fonds de Roulement lié à la croissance de l'activité commerciale de SunOleo, notamment en lien avec le devis signé par le société ARCOLE.

Les besoins de financement de SunOleo s’élèvent au total à 4,05 M€ sur 2 ans avant que ne soit atteint le seuil de rentabilité. Compte-tenu de la mobilisation des aides publiques (400 K€ en subventions et avances remboursables) et des ressources propres en chiffre d’affaires (3,57 M€ sur 2 ans), les besoins en capitaux pourront être ramenés à 400 K€ en 2020.

 

Plan d’action commerciale

2020 – CA attendu : 1500K€

Une première affaire importante est en cours de contractualisation avec la société Arcole Energie, pour l’installation de plusieurs photobioréacteurs à taille réelle à proximité d’unités de méthanisation. Un devis a été signé, ainsi qu’un plan de paiement accepté par le client. Les premiers acomptes sont prévus pour cette fin d’année, pour un montant total proche du CA 2020 attendu. Des recrutements d’ingénieurs et techniciens sont prévus pour l’avant-projet détaillé.

SunOleo commercialise actuellement le PBR laboratoire L200 et le PBR pilote de 5 m3. Les clients visés sont les laboratoires (CEA, Ifremer, CNRS) et les centres de recherches des grands groupes (TOTAL, Engie, Air liquide…). Ces unités sont fabriquées à la pépinière d’entreprises de Pertuis. L’activité de location ainsi que les études d’accompagnement client en test de souches sur PBR Labo-L200, complètent l’activité de SunOleo, générant un CA de 40K€.

En 2021 – CA visé : 2065K€

Le CA sera réalisé principalement par la vente de PBRs pour le client Arcole Energie (4 unités de culture de 3000m²). Pour l’implantation des grands bassins, les travaux de terrassement sont sous-traités. SunOleo se charge de la fabrication des optiques et de la bâche de recouvrement inter-optiques à Pertuis. Pour se faire, des tables d’assemblage et soudeuses seront installées dans des locaux à louer. SunOleo assemble préalablement divers composants dans ses ateliers (rampes d’optiques, coffrets électriques, assemblages de circuits...).

La fabrication de la station de lavage, de la passerelle mobile de maintenance, du portique et des autres outillages sont sous-traités. La société acheminera directement des fournitures et quincailleries chez le client afin de procéder au montage sur place. La formation du personnel opérationnel est assurée par SunOleo.

Le complément du CA sera effectué par les ventes du Demo-M60 de 60m3 utile (1 vente à 300 K€) et du PBR pilote (1 vente à 83 k€). L’activité de location ainsi que les études clients sur PBR Labo-L200, Pilote-L5000 et Demo-M60, générera un CA de 20K€. 

En 2022 – CA visé de 5,11 M€

Le CA sera principalement réalisé par la vente d’équipements avec un CA de 4,76 M€. Chaque site de production comprend plusieurs bassins (de 500m² à 3000 m² selon l’étendue du site), le système de récolte, les ensemenceurs, les engins de manutention, un équipement de lavage, et les infrastructures (hangar, atelier et local de stockage).

Les premiers consommables (optiques neuves) sont commercialisés, en maintenance des équipements vendus l’année précédente.

SunOleo assure à présent la maîtrise d’ouvrage des bassins, afin d’acquérir du savoir-faire et de maîtriser les coûts de fabrication. 

SunOleo a été récemment labellisé le 06 avril 2020 par la fondation Solar Impulse de Bertrand Picard - 1000 solutions pour la planète.

 

 

SunOleo a reçu un prix aux Trophées de l'innovation du Club Rotary, un concours auquel participaient 127 participants sur 5 départements.

 

Les documents investisseurs sont disponibles dans l'onglet Les détails

“ Parcequ’il est urgent de capturer le CO2, SunOleo offre la première technologie rentable de culture de microalgues générant une ressource végétale abondante et durable, en favorisant un procédé naturel : la photosynthèse. ”


L'équipe

Team SunOleo.JPG

Frédéric Barbarin est président-fondateur de SunOleo, et l'inventeur du dispositif de culture présenté. Il a en charge la gestion administrative et financière de l’entreprise, et apporte ses compétences en ingénierie industriel.

Dr. Ivan Feurgard est le responsable scientifique chez SunOleo. Il a un diplôme d'ingénieur agronome et bio-procédés, et un doctorat en Génie civil appliqué à l'environnement. Il a précédemment travaillé dans les traitement des eaux par les microalgues.

Léa Maggiore termine son master 2 en génie de bioprocédés sur les microalgues, et intègre SunOleo pour 6 mois. Elle a eu l'occasion d'effectuer un premier stage sur la culture de spiruline en Australie.

Pascal Faucon s'occupe du développement de la société, et a de l'expérience dans le monde du financement, du rachat et de la transmission d'entreprises.


Frédéric BARBARIN

Président

CV · Linked 

Ivan FEURGARD

Responsable R&D

CV · Linked 

Léa MAGGIORE

Ingénieure Bioprocédés

CV · Linked 


L'analyse de WiSEED

Les bonnes raisons d'investir dans SUNOLEO

SUNOLEO a développé une technologie brevetée dont la preuve de concept technologique a été réalisée et validée d’abord à l’échelle du laboratoire puis à l’échelle d’un pilote développée en partenariat avec le CEA.
La démarche de valorisation du CO2 et de la chaleur fatale de SUNOLEO a été labelisée Solar Impulse Efficient Solutions, label qui vise à récompenser les technologies durables au niveau environnemental.

Le marché des microalgues est émergent mais à fort potentiel avec notamment des prix au kg très élevés dans certains secteurs d’activité comme la cosmétique. De plus, les gros sites industriels sont incités à valoriser de plus en plus leurs émissions de CO2 dans le cadre d’une démarche éco-responsable.

SUNOLEO vient de signer un premier contrat avec Arcole Energie pour l’installation d’unités représentant un chiffre d’affaires potentiel de plusieurs millions d’euros. La société a par ailleurs reçu beaucoup de marques d’intérêts de grands groupes.


Le point de progrès

• CAPEX importants ;
• Cycle de vente long ;
• Jeunesse de l’équipe qui sera étoffée grâce à la levée de fonds.


Concurrents

Raceway (bassin ouvert peu profond)  Subitec (tubes horizontaux sous serre)  Buggypower (tours verticales)  Inalve 


Éléments différenciants

• Retour sur investissement prévu entre 3 et 5 ans ;
• Prix de revient faible ;
• Modèle économique multiple : vente d’unités, de consommables, formations et maintenance/SAV ;
• Besoin foncier moins important ;
• Production plus importante.

Planning prévisionnel

2018
Validation des prototypes à l'échelle laboratoire
2019
Validation des prototypes à l'échelle pilote
2020
Démonstrateur pré-industriel de 60 m3
2020 - 2021
Industrialisation, appel à manifestation d’intérêt AMI Provence Industry‘Nov, implantation du démonstrateur industriel comprenant 6 bassins sur 3000 m2 de terrain est prévue sur la plateforme Innovex du Grand Port Maritime de Marseille

Stratégie de sortie envisageable

  • Rachat par les fondateurs ou par l’entrée d’un industriel en minorité.
    (Ne garantit pas la liquidité de l'investissement)

Usages des fonds

BFR (besoins en fonds de roulement) (50%)
Réalisation du démonstrateur (50%)

SUNOLEO met à disposition de WiSEED et de ses investisseurs toutes les informations pertinentes relatives aux axes de développement et à l'activité de la Société. SUNOLEO garantit la teneur des informations communiquées.
L'investissement dans ce projet comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. En savoir plus

WiSEED utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.   En savoir plus