COOPÉRATIVE DES ALDUDES : Aidons la Coopérative des Aldudes à assurer sa pérennité !

COOPÉRATIVE DES ALDUDES

Coopérative · Alimentation · Production
Saint-jean-pied-de-port (64)

8% annuel sur 24 mois *

Aidons la Coopérative des Aldudes à assurer sa pérennité !

A partir de 100 €
+ environ correspondant à 8% annuel sur 24 mois * consultez les facteurs de risques

500 000 € recherchés


Collecte en cours


Opération réalisable à partir de 400 000 €
Montage En direct
Instrument Obligations
Frais facturés à l'entrée 0,9% de la souscription
Frais dédiés à la gestion 0% de la souscription
Frais facturés à la sortie 0% des plus-values
Rendement annuel 8,00%
Horizon de sortie prévu 24 mois
Rembours. des intérêts Annuel
Ticket mini/maxi 100 € / 5 000 €
Paiement par Carte bancaire Virement

  Connectez-vous
pour accéder aux détails de l'offre

Les bonnes raisons d'investir dans COOPÉRATIVE DES ALDUDES

La CLPB fait partie d'un tissu de PME du Pays Basque qui assure un emploi non délocalisable. La qualité de ses produits fait l'unanimité mais le conflit avec l'installateur du groupe froid n'a pas permis à l'équipe de salariés et aux coopérateurs d'exprimer pleinement le potentiel de leurs intrants et savoirs faire.
Le financement demandé n'est pas dénué de risque car, même s'il a déjà été une fois gagné sur le préjudice matériel, le jugement n'est pas rendu, notamment sur le préjudice immatériel qui est chiffré à plus de 11 M€.
L'investissement est toutefois garanti par un nantissement de matériel, via Eurogage, du double du montant maximum de l'investissement des WiSEEDers. Néanmoins la valeur liquidative de ces matériels n'est pas connue.
WiSEED, fidèle à ses valeurs sociétales, fait aussi appel à la solidarité collective en présentant ce projet.

L'équipe de WiSEED 

519 personnes sont intéressées par ce projet

Pierre - WiSEEDer Hélène - WiSEEDer Maxime - WiSEEDer Bernard - WiSEEDer Serge - WiSEEDer Tristan - WiSEEDer Camille - WiSEEDer Kevin - WiSEEDer Stephane - WiSEEDer Henry - WiSEEDer Destiny - WiSEEDer Valérie - WiSEEDer Charles - WiSEEDer Mathieu - WiSEEDer Jean-Marc - WiSEEDer Hervé - WiSEEDer Olivier - WiSEEDer Nathalie - WiSEEDer Guillaume - WiSEEDer Roberto - WiSEEDer Benoit - WiSEEDer Michel - WiSEEDer Olivier - WiSEEDer Stéphane - WiSEEDer

LA COOPÉRATIVE LAITIÈRE DU PAYS BASQUE (CLPB) : UN OUTIL DE TRAVAIL CRÉÉ POUR VALORISER LE LAIT DES COOPÉRATEURS AVEC DES PRODUITS INNOVANTS

Face à des marges de plus en plus faibles, les éleveurs-coopérateurs de la CLPB décident en 2014 de valoriser eux-mêmes le lait qu'ils vendent aux industriels.

Ils investissent dans un outil de transformation qui devait leur permettre de maîtriser l'intégralité de la chaîne de valeur.

L'installation, pourtant mise en place par une entreprise de renom, a été défectueuse dès ses premières heures, et ce jusqu'en mars 2020.

[Plus de détails sur le dysfonctionnement et le préjudice ci-après]

Aujourd'hui, la CLPB est en difficulté :

Ses capitaux propres sont négatifs ; du fait du contentieux le CAC s'est trouvé dans l'impossibilité de certifier les comptes ; la continuité de l'exploitation n'est pas certaine.

Heureusement (pour la CLPB) les éleveurs-coopérateurs ont gelé leurs créances et une procédure de conciliation a permis de repousser les échéances des organismes financiers. Les collectivités locales ont aussi été d'un soutien précieux, notamment en se portant caution des emprunts.

WiSEED vous présente ce dossier, malgré ses fondamentaux fragiles, car le préjudice matériel a été reconnu une première fois à 100 % par le tribunal de Bayonne, et 1 M€ a été versé à ce titre à la CLPB. De plus, l'emprunt obligataire, plafonné au maximum à 750 k€, dispose d'une garantie sous la forme d'un gage de matériel pour une valeur nette comptable de 1,47 M€.

Cette collecte est un appel à la solidarité locale et nationale, pour que la pérennité d'un outil désormais remis à neuf puisse récompenser la patience et l'engagement des coopérateurs, en attendant le verdict du procès fin 2020.

L’origine du lait

Le lait de brebis produit à la CLPB respecte le cahier des charges de l’AOP Ossau-Iraty. La collecte annuelle représente un volume d’environ 840 000 litres de lait en 2019.

Aujourd’hui, ils sont 30 producteurs à livrer leur lait à la CLPB, tous situés à moins de 80 km de la fromagerie.

Le lait de vache respecte quant à lui le cahier des charges du label Bleu Blanc Cœur. La collecte annuelle représente environ 2 200 000 litres de lait en 2019.

Parmi les producteurs de la CLPB, 5 ont fait le choix de la production biologique, et tous garantissent une production sans OGM.

Installée aux Aldudes, la fromagerie de la CLPB dispose d’équipements modernes et récents (2014) qui lui permettent de transformer sa production laitière sous différentes formes.

 

Les fromages traditionnels

Une ligne de transformation pour les produits à pâte pressée (essentiellement les fromages AOP Ossau Iraty) a été installée dès le début. Elle permet de transformer jusqu’à 500 tonnes de fromage

 

 

Depuis l’installation en 2006 de la cave d’affinage de Saint-Jean-Pied-de-Port, la CLPB a investi le marché de l’AOP Ossau-Iraty.

Elle commercialise en direct, en GMS ou dans le circuit traditionnel (crémiers, affineurs, détaillants) les produits de sa gamme AOP Ossau-Iraty : la tomme de fromage de brebis 4kg affinée à 4, 6, 9 ou 12 mois. Ces produits sont fabriqués à base de lait pasteurisé ou de lait cru.

 

  

En plus des ventes de fromage de brebis en AOP, la CLPB commercialise également d’autres fromages en pâte pressée : des tommettes de brebis (150g) en lait cru, ou en lait pasteurisé, des tommes au lait de vache, des fromages mixtes (mélange de lait de vache et de lait de brebis). 

 

Les produits innovants : lactiques et pâtes molles

Une seconde ligne de transformation pour les produits lactiques et pâtes molles a également été installée pour développer les nouveaux produits que la CLPB désire mettre sur le marché. Elle permet de transformer jusqu’à 300 tonnes de fromage mais peut rapidement être aménagée pour pousser la production jusqu’à 600 tonnes.

C’est sur cette ligne de production que la CLPB fonde son développement.

En se dotant d’un outil de travail inédit pour transformer le lait et créer de nouveaux fromages, la CLPB va pouvoir se développer sur un tout nouveau marché en pleine expansion, où tout reste encore à faire.

Des équipements de transformation de beurre viennent compléter les investissements de la CLPB. Enfin, la CLPB produit également du lait UHT demi-écrémé conditionné en tétrapack.

Le beurre et le lait tétrapack sont commercialisés sous la marque ETXALDIA :

La CLPB garantit ainsi :

  • L’origine du lait collecté, qui provient exclusivement de ses coopérateurs ;
  • Le respect de cahiers de charges exigeants (AOP Ossau-Iraty en lait de brebis, Bleu Blanc Cœur en lait de vache) et la non-utilisation d’OGM ;

  • La création de produits lactiques innovants, répondant aux exigences de diversité des consommateurs.

Depuis 2014, la CLPB n’a donc eu cesse de proposer de nouveaux produits. Fabriqués, affinés et testés dans sa fromagerie, ces nouveaux produits sont progressivement mis sur le marché et n’en finissent pas de satisfaire les clients, comme le fromage bio.

 

LE DYSFONCTIONNEMENT DE L’OUTIL ET LE PREJUDICE

Synthèse du litige avec l’installateur du groupe froid

Lors de la construction de la fromagerie des Aldudes en 2014, le marché du groupe froid a été confié à une entreprise française de renom. Malgré le niveau abordable du cahier des charges, l’habitude et le savoir-faire de l’installateur et l’appel à un conseil en AMO, l’installation de la CLPB a été défectueuse depuis le début.

Après plusieurs démarches (amiables, judiciaires), la responsabilité de l’installateur a été reconnue par le Tribunal de Grande Instance et l’installateur a été condamné à verser une indemnité de plus de 1M€ au titre du préjudice matériel subi par la CLPB.

Cette somme, encaissée en juillet 2019, correspond à 100% du préjudice chiffré lors de l’expertise judiciaire.

Cette somme a servi à la réparation de l’outil de travail qui est opérationnel depuis mars 2020.

L’installateur ayant fait appel de la décision, les deux parties se retrouvent en Cour d’Appel en 2020.

Le procès en appel devra donc juger de la culpabilité de l’installateur et du préjudice matériel subi par la CLPB, mais elle devra également statuer sur le préjudice immatériel lié aux dysfonctionnements de l’installation. 

En effet, les dysfonctionnements de l’installation ont entraîné un préjudice commercial sans précédent. Les produits issus des chaînes de fabrication de la CLPB n’étaient plus conformes aux exigences qualitatives de ses clients. La CLPB a ainsi perdu plusieurs marchés et partenariats commerciaux stratégiques. Les ventes ont chuté, le développement commercial prévu grâce aux nouveaux partenariats commerciaux n’a jamais vu le jour et la trésorerie s’est complètement effondrée.

Les producteurs ont dû abandonner une partie de leur rémunération, et s’endetter pour subvenir aux besoins de leur outil de transformation. Ils sont déterminés à livrer bataille jusqu’au bout pour réaliser leur projet d’indépendance et de juste valorisation de leur travail.

 

 

Les demandes indemnitaires

En plus du préjudice matériel versé pour 1 M€, le préjudice immatériel porte sur les demandes indemnitaires liées au préjudice commercial (non-réalisation des partenariats prévus et obstacle aux nouveaux débouchés), au préjudice à l’image et au préjudice à la marque.

Le total des préjudices immatériels s’élève à 11,6 M€

 

LE PREVISIONNEL ET LES PERSPECTIVES D’AVENIR

Les réparations des caves lactiques et du groupe froid ont commencé début janvier et sont terminés depuis le 6 mars 2020. La fabrication de nouveaux produits lactiques et pâtes molles est désormais opérationnelle.

La CLPB dispose d’atouts majeurs : elle est la seule capable de proposer des produits innovants car elle est la seule à disposer de l’outil de production et du fromager capable de les faire.

 

La CLPB s’est donné les moyens pour atteindre les objectifs en doublant le nombre de commerciaux (passage de 2 à 4).

Les prévisionnels ont été établis selon des estimations prudentes de la part des dirigeants de la CLPB, et ont été réalisés par KPMG.

Les volumes de vente des produits lactiques sont issus de statistiques nationales de la profession (progression de 10 à 14% annuelles depuis 2014 – source CNIL) et la progression des ventes des fromages AOP est fondée sur les statistiques de l’INAO (+10% par an).

Sur un marché dans lequel la CLPB est le dernier arrivé, les portes s’ouvrent en grand chez les grossistes, crémiers et fromagers, avec des produits traditionnels et innovants.

Dans les comptes de la CPLB (2014-2018), la progression du Chiffre d'Affaires des fromages à pâte pressée traditionnels a été jusqu’à +40%.

Si on applique les mêmes progressions sur les lactiques que sur ces produits traditionnels, les prévisions seront même dépassées. 

 

LA SITUATION ACTUELLE LIÉE AU COVID -19

La Coopérative subit la crise sanitaire, mais sa capacité de résilience est remarquable. Les partenaires bancaires ont accepté un moratoire de 6 mois, la partie commerciale de l'équipe est au chômage partiel, mais la partie production, logistique et administration est à pied d'oeuvre car les commandes de la GMS ont augmenté fortement en mars.

Ce sont notamment les commandes de lait et de beurre qui sont supérieures à ce que nous pouvons fournir !

Au niveau des fromages nous perdons les ventes foires, marchés et restaurateurs mais de nouveaux canaux de distribution (Drives Producteurs, internet) ainsi que la Centrale Casino nous permettent de quasi compenser ces pertes.

Le chiffre d'affaires sur les 3 premiers mois de 2020 est + 13% par rapport à celui de 2019 sur la même période. Le cumulé à fin Avril affiche un léger recul (- 7%), mais dans le détail cela est uniquement dû au décalage de commande d'un affineur, tandis que les ventes traditionnelles augmentent de 28% et les ventes en GMS augmentent de 16% par rapport à 2019.


“ La CLPB transforme l’intégralité du lait de ses coopérateurs et commercialise des produits finis à forte valeur ajoutée. C’est le seul moyen de rémunérer correctement la matière première et le travail fourni par les producteurs ! ”



Simulateur prévisionnel de rendement

8%
Taux de rendement
24 mois
Durée
Capital investi remboursé à l'échéance
Intérêts versés annuellement
Un investissement de
me rapportera (1)
en versement(s) sur 24 mois
Frais facturés à l'entrée :

Mes remboursements annuels prévisionnels

Attention, ce simulateur est donné à titre indicatif et n’a pas de valeur légale, il présente un rendement prévisionnel.
(1)Avant déduction des prélèvements sociaux et impôts sur les revenus
L'investissement dans ce projet comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. En savoir plus

L'équipe

L’équipe de la CLPB est chapeautée par un Directeur qui assure la mise en place des décisions prises en Conseil d’Administration et en AG des coopérateurs.

Avec la création de la fromagerie, la CLPB s’est dotée d’une équipe de fabrication et d’un Responsable de Production. Cette équipe, sous la direction d’un maître fromager qui connaît parfaitement les techniques de fabrication des produits classiques (pâtes pressées cuites et crues, beurre, lactiques), est également capable de proposer des produits innovants, tant par leur texture que par leur goût.
C’est sur cette capacité d’innovation que la CLPB a basé son développement.

Les Administrateurs décident de la stratégie de la Coopérative, des moyens à mettre en œuvre pour se développer et des décisions qui touchent à l’organisation et au fonctionnement de la Coopérative.
En plus de leur travail dans leurs fermes respectives, les administrateurs consacrent de nombreuses heures pour la gestion de la Coopérative.


Noel OILLARBURU

Directeur Général

CV · Linked 

Jean MOLLON

Président

CV

André IRIBARNE

Vice Président

CV


Et retrouvez COOPÉRATIVE DES ALDUDES sur :
Site Web sur societe.com  


Identité

  • COOPERATIVE LAITIERE DU PAYS BASQUE (SAS)
  • Entreprise créée en 2002 à SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT (64220)
  • Immatriculation : 782 370 019 RCS BAYONNE
  • Métier : En 2014 la CLPB décide de créer sa propre fromagerie, sur la commune des Aldudes. L’outil est prévu pour transformer le lait des 50 coopérateurs (32 producteurs de lait de brebis et 18 producteurs de lait de vache).

Reconnaissances

  • En 2019 sur 5 produits présentés en concours 4 ont été médaillés : L’AOP Ossau Iraty au Concours Général Agricole : médaille de bronze
  • Au Salon Mondial du fromage : le Lore, le Pavé des Aldudes et le Crémeux des Aldudes, médailles d'argent et de bronze

Partenariats

  • Le projet est soutenu depuis le départ par la Région Nouvelle Aquitaine et la Communauté d'Agglomération du Pays Basque

Répartition actuelle du capital de
COOPERATIVE LAITIERE DU PAYS BASQUE


Données financières prévisionnelles (en K€)

CA EBE RN


Taille de l'équipe prévisionnelle

Usages des fonds

  • Les fonds financeront en bridge un besoin de trésorerie issu
  • (1) de la sous production relative à la défectuosité du matériel jusqu'à fin février 2020
  • (2) du renforcement de la force commerciale

Étapes de développement

  • Le développement repose sur le fait que l'outil pour les produits lactiques est désormais 100 % opérationnel : nous pouvons enfin élargir notre gamme sur un segment de marché peu concurrencé et à marge

Stratégie de sortie envisageable

  • Remboursement des Obligations au bout de 24 mois ; Un nantissement de 1,47 M€ de matériel via Eurogage vient sécuriser l'investissement.
    (Ne garantit pas la liquidité de l'investissement)


L'analyse de WiSEED

Le point de progrès

La ligne lactique est désormais installée grâce au premier procès gagné contre l'installateur et aux fonds qui ont été immédiatement versés. Cela va permettre de déployer une stratégie commerciale sur de nouveaux produits, à l'heure actuelle déjà développés, sur un marché où il y a peu voire pas de concurrence locale.
Si la CLPB remporte son procès, elle pourra enfin rembourser ses fournisseurs-coopérateurs qui ont depuis plusieurs années gelé leurs créances en attendant ce dénouement.
Si la CLPB ne remporte pas le procès, la continuité d'exploitation sera clairement problématique.


Concurrents

Producteurs de lait, beurre et fromage de vaches/brebis.


Éléments différenciants

L'implication, la motivation et la certitude d'être dans leur droit de la part des coopérateurs n'est pas à prouver dans ce contentieux qui a duré plusieurs années et dont on attend le dénouement en 2020.
C'est une force qui servira d'énergie positive pour continuer à servir la coopérative avec les meilleurs produits qui soient.
La ligne lactique enfin opérationnelle permet une véritable différenciation dans les fromages à pâte molle qui ont déjà séduit plusieurs clients.



COOPERATIVE LAITIERE DU PAYS BASQUE met à disposition de WiSEED et de ses investisseurs toutes les informations pertinentes relatives aux axes de développement et à l'activité de la Société. COOPERATIVE LAITIERE DU PAYS BASQUE garantit la teneur des informations communiquées.
L'investissement dans ce projet comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. En savoir plus


WiSEED utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.   En savoir plus