IMD-PHARMA : Rééquilibrer le système immunitaire pour soigner les maladies inflammatoires chroniques.

IMD-PHARMA

Startup · Santé · Thérapeutique
Toulouse (31)

Rééquilibrer le système immunitaire pour soigner les maladies inflammatoires chroniques.

<<<<<<< HEAD
=======
Suivre et recevoir l’actualité du projet :
>>>>>>> WI-6780-dev-new-hp

Connectez-vous et votez pour ce projet

Vote : 133 votants


Instrument Actions

140 personnes sont intéressées par ce projet

Maxime - WiSEEDer André - WiSEEDer Philippe - WiSEEDer Michel - WiSEEDer Patrick - WiSEEDer Gérald - WiSEEDer Laurent - WiSEEDer Annick - WiSEEDer Sylvain - WiSEEDer Alice - WiSEEDer Fabrice - WiSEEDer Chloé - WiSEEDer Gregoire - WiSEEDer Jérémy - WiSEEDer Didier - WiSEEDer Julien - WiSEEDer Yoann - WiSEEDer Philippe - WiSEEDer Jean-Paul - WiSEEDer Alexis - WiSEEDer Benjamin - WiSEEDer Attila - WiSEEDer David - WiSEEDer Olivier - WiSEEDer

IMD-Pharma souhaite apporter une réponse thérapeutique innovante pour le traitement de l’inflammation chronique, en favorisant la résolution de l’inflammation via un rééquilibrage du système immunitaire. La première indication visée est la Polyarthrite Rhumatoïde.

 

L’inflammation chronique

Notre système immunitaire est composé de cellules qui nous protègent en identifiant et en tuant les agents pathogènes ou les cellules défectueuses. Ainsi, lorsqu’il est défectueux ou hors équilibre, il joue un rôle central dans la pathogenèse des cancers, des maladies auto-immunes, des maladies inflammatoires chroniques.

Le système immunitaire d’un patient souffrant d'inflammation chronique est déséquilibré : il reçoit et produit plus de signaux pro-inflammatoires que de signaux anti-inflammatoires. Plus de 350 millions de personnes souffrent d’inflammation chronique dans le monde.

 

La Polyarthrite Rhumatoïde, maladie inflammatoire chronique invalidante

La Polyarthrite Rhumatoïde (PR) est une maladie inflammatoire chronique qui affecte les articulations. Environ 7 millions de personnes souffrent de PR dans le monde, majoritairement des femmes.

C’est une maladie invalidante causant des douleurs et des déformations articulaires. Elle est souvent diagnostiquée entre 30 et 50 ans, pendant les années les plus productives de l'âge adulte.

Dans les 10 ans suivant le diagnostic, plus de 50% des patients dans les pays développés ne peuvent plus occuper un emploi à plein temps et mener une vie normale.

Bien que les deux dernières décennies aient apporté de nombreuses avancées importantes dans le traitement de la PR, et des maladies inflammatoires chroniques en général, 20 à 40% des patients ne répondent pas aux traitements actuels ou interrompent leurs traitements en raison d'effets indésirables (ces traitements sont immunosuppresseurs) ou d’efficacité insuffisante.

 

La technologie d’IMD-Pharma

Rééquilibrer le système immunitaire

En ciblant un seul acteur moléculaire de l'inflammation, les médicaments immunosuppresseurs agissent donc comme des interrupteurs : ils « éteignent » un des acteurs impliqués dans la réponse inflammatoire. Les acteurs moléculaires de l’inflammation sont produits par des cellules immunitaires telles que les monocytes, les cellules dendritiques et les lymphocytes T CD4+.

IMD-Pharma a relevé le défi de rééquilibrer le système immunitaire de patients atteints de maladies inflammatoires chroniques en ciblant ces acteurs cellulaires, avec une plateforme chimique agissant via un mode d'action innovant, basé sur la multivalence, c'est-à-dire sur la capacité de nos molécules d'interagir avec plusieurs partenaires à la fois.

Les candidats-médicaments IMD n'interagissent pas avec un unique récepteur mais avec plusieurs récepteurs et médiateurs solubles essentiels de l’inflammation. Ce concept de multivalence est connu depuis longtemps pour expliquer le fonctionnement du vivant et est aujourd’hui accepté d'un point de vue théorique pour la conception de médicaments innovants.

Les équipes de recherche des cofondateurs ont montré que ce mode d’action innovant permet de rééquilibrer le système immunitaire avec une grande efficacité et très peu d’effets secondaires.

 

De la recherche académique au développement pharmaceutique

Notre technologie est issue de la recherche académique française (CNRS, INSERM, Université de Toulouse), et les principaux travaux des équipes fondatrices ont été publiés dans les meilleurs journaux scientifiques.

Au cours des dernières années, un premier candidat médicament a été entièrement validé (mécanisme d’action, cibles, preuve d’efficacité et toxicologie in vivo, immuno-sécurité et toxicologie chez le singe, synthèse d’un lot d’un kilogramme aux normes pharmaceutiques …). Cette première famille de candidat médicament est protégée par deux familles de brevets pour lesquelles IMD-Pharma a obtenu une licence exclusive mondiale en santé humaine et animale.

Au cours des derniers mois, les chercheurs cofondateurs d’IMD-Pharma ont mis au point une 2ème génération de candidats médicaments, avec un meilleur profil pour l’industrialisation. Cette dernière génération de molécules a fait l’objet de dépôt de brevet en décembre 2019.

Les principales étapes de développement, avant de pouvoir proposer cette nouvelle famille de molécules aux patients, sont les suivantes :

  • Environ 1 an, 900 k€ (Amorçage) WiSEED + capital risque / BA + non dilutif Validation préclinique de la nouvelle génération de candidat médicament (preuve d’efficacité in vivo, études préliminaires de toxicologie, pharmacodynamique et pharmacocinétique). Il s’agit là de répéter les études qui ont déjà été validées pour la première génération de molécules.
  • Environ 1 an, 1.7 M€ (Série A) Capital risque + non dilutif : Développement préclinique réglementaire du nouveau candidat médicament. Il s’agit là de valider les études précédentes en respectant la réglementation des agences de santé pour vérifier l’innocuité, la tolérance et l’efficacité du candidat médicament et déterminer la dose à administrer à l'homme lors des premiers essais cliniques.
  • Environ 3 ans, 10 M€ (Série B) Capital risque + non dilutif Etudes clinique de Phase I pour étudier l’innocuité, la tolérance et l’efficacité du médicament chez l’homme. Etudes clinique de Phase 2 pour étudier l’efficacité du médicament chez l’homme.
  • 2 à 3 ans, partenariat industriel : Etudes clinique de Phase 3 sur un grand nombre de patients pour compléter les études sur l’innocuité, la tolérance et l’efficacité du médicament chez l’homme.

  

Stratégie et perspectives de développement

La PR est souvent considérée comme une maladie inflammatoire chronique « modèle ». Ainsi il n’est pas rare que certaines familles de médicaments efficaces pour le traitement de la PR soient aussi développées pour d’autres maladies inflammatoires chroniques.

Nos équipes d’IMD-Pharma ont démontré sur des cellules immunitaires humaines et dans des modèles animaux (souris) que les molécules issues de nos plateformes moléculaires sont aussi de bons candidats médicaments pour le traitement de la Sclérose en Plaques, et du Psoriasis. Ces résultats d’efficacité thérapeutique sont autant de perspectives de développement pour notre technologie.

 

Levée de fonds sur WiSEED et prochaine étapes

IMD-Pharma lance une augmentation de capital de 500 k€ adossée à des dispositifs de subventions opérés par des acteurs nationaux et régionaux (Agence Nationale de la Recherche, Banque Publique d'Investissement, Région Occitanie). Un investissement de 150 k€ par un Business Angel est déjà sécurisé.

Cette augmentation de capital permettra de poursuivre le développement de la société, en validant les études précliniques non réglementaires pour notre candidat médicament de 2ème génération pour la polyarthrite rhumatoïde :

  • Preuve d’efficacité dans un modèle murin cliniquement reconnu ;
  • Etudes préliminaires de toxicité (in vitro, in vivo) ;
  • Etudes préliminaires de pharmacocinétique et pharmacodynamique ;
  • Caractérisation fine du mécanisme d’action.

Ces études permettront de générer les données nécessaires à la mise en place des études précliniques réglementaires qui seront financées par une autre augmentation de capital d’ici 12 à 18 mois.

Une troisième levée de fonds sera nécessaire pour financer les études cliniques de phase 1 et 2, à l’issue desquelles la sortie des investisseurs pourra se faire (à 5 ans). Deux stratégies de sortie sont possibles : partenariat/rachat par une société pharmaceutique ou introduction en bourse.

“ Proposée depuis plus de 20 ans, l'immunosuppression mène à 20 à 40% d'échec thérapeutique dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques. Nous proposons une approche innovante : induire la résolution de l'inflammation. ”


L'équipe

IMD-Pharma Photo équipe.png

Cédric-Olivier TURRIN, Directeur de Recherche CNRS, au Laboratoire de Chimie de Coordination de Toulouse. Co-fondateur d'IMD-Pharma en Juillet 2016, il est en charge de la Recherche en chimie. Il travaille en Chimie Macromoléculaire depuis plus de 20 ans et a conçu et développé des dendrimères pour des domaines d'application variés, incluant le domaine biomédical.

Rémy POUPOT, Professeur à l'université Paul Sabatier de Toulouse, chercheur au Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (INSERM). Co-fondateur d'IMD-Pharma en Juillet 2016, il est en charge du Développement Biomédical. Il travaille depuis plus de 15 ans dans l'inflammation chronique, notamment sur les cellules de l'immunité innée.

Serge CALET, dirigeant de société, dont IMD-Pharma qu'il a co-fondée en Juillet 2016. Jusqu'en 2007, et pendant 15 ans, il a fait du développement préclinique de médicaments chez Sanofi. Il a ensuite créé la société Holochem et a été Business Developer de Borochem, Galchimia et Biogalenis.


Rémy POUPOT

Responsable du Développement Biomédical

CV · Linked 

Serge CALET

Part-time Manager

CV · Linked 

Cédric-Olivier TURRIN

Responsable de la Recherche en Chimie

CV · Linked 


Planning prévisionnel

Juillet 2016
Création d'IMD-Pharma
Juillet 2016
Subvention BPI France
Février 2018
Entrée au capital du 1er Business Angel
Mars 2018
Licence d'exploitation exclusive et mondiale pour la 1ère famille de brevets
Juillet 2018
Entrée au capital de la Société Accélératrice du Transfert de Technologie "Toulouse Tech Transfer"
Septembre 2019
Entrée d'IMD-Pharma à l'incubateur de la Région Occitanie NUBBO
Décembre 2019
Dépôt de deux demandes de brevets pour les nouvelles molécules et leurs applications
Juillet 2021
Résultats de l'étude réglementaire de tolérance et sécurité dans deux espèces animales
Octobre 2021
Résultats de la Preuve d'efficacité préclinique dans un modèle animal de Polyarthrite Rhumatoïde

Stratégie de sortie envisageable

  • Partenariat/rachat par une société pharmaceutique, introduction en bourse.
    (Ne garantit pas la liquidité de l'investissement)

Usages des fonds

Preuve d'efficacité préclinique dans un modèle animal de Polyarthrite Rhumatoïde (30%)
Etude réglementaire de tolérance et sécurité dans deux espèces animales (70%)

IMD-PHARMA met à disposition de WiSEED et de ses investisseurs toutes les informations pertinentes relatives aux axes de développement et à l'activité de la Société. IMD-PHARMA garantit la teneur des informations communiquées.
L'investissement dans ce projet comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. En savoir plus

WiSEED utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.   En savoir plus