IMD-PHARMA : Rééquilibrer le système immunitaire pour soigner les maladies inflammatoires chroniques.

IMD-PHARMA

Startup · Santé · Thérapeutique
Toulouse (31)

Rééquilibrer le système immunitaire pour soigner les maladies inflammatoires chroniques.

Suivre et recevoir l’actualité du projet :

300 000 € recherchés


Collecte en cours

Clôture prévue fin juin 2021


Opération réalisable à partir de 200 000 €
Instrument Actions
Frais facturés à l'entrée 0,9% de la souscription
Frais dédiés à la gestion 5% de la souscription
Frais facturés à la sortie 10% des plus-values
Défiscalisation  
Valorisation

  Connectez-vous
pour accéder aux détails de l'offre

Simulateur défiscalisation

  Connectez-vous

pour accéder à l'offre complète

Replay
Revoir les lives

  • Live du 01/06/2021

889 personnes sont intéressées par ce projet

Arnaud - WiSEEDer Gisele - WiSEEDer Nicolas - WiSEEDer Maxime - WiSEEDer William - WiSEEDer Thierry - WiSEEDer Nicolas - WiSEEDer Raphael - WiSEEDer Guillaume - WiSEEDer Baptiste - WiSEEDer Philippe - WiSEEDer Xavier - WiSEEDer Marie - WiSEEDer Henry - WiSEEDer Samuel - WiSEEDer Oukhrib - WiSEEDer Charles - WiSEEDer André Jean - WiSEEDer Arnaud - WiSEEDer Mélanie - WiSEEDer Grégory - WiSEEDer Sébastien - WiSEEDer Philippe - WiSEEDer Martine - WiSEEDer
L’inflammation chronique

Notre système immunitaire est composé de cellules qui nous protègent en identifiant et en tuant les agents pathogènes ou les cellules défectueuses. Ainsi, lorsqu’il est défectueux ou hors équilibre, il joue un rôle central dans la pathogenèse des cancers, des maladies auto-immunes, des maladies inflammatoires chroniques.

Le système immunitaire d’un patient souffrant d'inflammation chronique est déséquilibré : il reçoit et produit plus de signaux pro-inflammatoires que de signaux anti-inflammatoires. Plus de 350 millions de personnes souffrent d’inflammation chronique dans le monde, dont environ 50 millions ont une pathologie diagnostiquée.

 

La Polyarthrite Rhumatoïde, maladie inflammatoire chronique invalidante

La Polyarthrite Rhumatoïde (PR) est une maladie inflammatoire chronique qui affecte les articulations. Environ 7 millions de personnes souffrent de PR dans le monde, majoritairement des femmes.

C’est une maladie invalidante causant des douleurs et des déformations articulaires. Elle est souvent diagnostiquée entre 30 et 50 ans, pendant les années les plus productives de l'âge adulte.

Dans les 10 ans suivant le diagnostic, plus de 50% des patients dans les pays développés ne peuvent plus occuper un emploi à plein temps et mener une vie normale.

Bien que les deux dernières décennies aient apporté de nombreuses avancées importantes dans le traitement de la PR, et des maladies inflammatoires chroniques en général, 20 à 40% des patients ne répondent pas aux traitements actuels ou interrompent leurs traitements en raison d'effets indésirables (ces traitements sont immunosuppresseurs) ou d’efficacité insuffisante.

 

La technologie d’IMD-Pharma

Rééquilibrer le système immunitaire

En ciblant un seul acteur moléculaire de l'inflammation, les médicaments immunosuppresseurs agissent donc comme des interrupteurs : ils « éteignent » un des acteurs impliqués dans la réponse inflammatoire. Les acteurs moléculaires de l’inflammation sont produits par des cellules immunitaires telles que les monocytes, les cellules dendritiques et les lymphocytes T CD4+.

IMD-Pharma a relevé le défi de rééquilibrer le système immunitaire de patients atteints de maladies inflammatoires chroniques en ciblant ces acteurs cellulaires, avec une plateforme chimique agissant via un mode d'action innovant, basé sur la multivalence, c'est-à-dire sur la capacité de nos molécules d'interagir avec plusieurs partenaires à la fois.

Les candidats-médicaments IMD n'interagissent pas avec un unique récepteur mais avec plusieurs récepteurs et médiateurs solubles essentiels de l’inflammation. Ce concept de multivalence est connu depuis longtemps pour expliquer le fonctionnement du vivant et est aujourd’hui accepté d'un point de vue théorique pour la conception de médicaments innovants.

Les équipes de recherche des cofondateurs ont montré que ce mode d’action innovant permet de rééquilibrer le système immunitaire avec une grande efficacité et très peu d’effets secondaires.

 

De la recherche académique au développement pharmaceutique

Notre technologie est issue de la recherche académique française (CNRS, INSERM, Université de Toulouse), et les principaux travaux des équipes fondatrices ont été publiés dans les meilleurs journaux scientifiques.

Au cours des dernières années, un premier candidat médicament a été entièrement validé (mécanisme d’action, cibles, preuve d’efficacité et toxicologie in vivo, immuno-sécurité et toxicologie chez le singe, synthèse d’un lot d’un kilogramme aux normes pharmaceutiques …). Cette première famille de candidat médicament est protégée par deux familles de brevets pour lesquelles IMD-Pharma a obtenu une licence exclusive mondiale en santé humaine et animale.

Au cours des derniers mois, les chercheurs cofondateurs d’IMD-Pharma ont mis au point une 2ème génération de candidats médicaments, avec un meilleur profil pour l’industrialisation. Cette dernière génération de molécules a fait l’objet de dépôt de brevet en décembre 2019.

Les principales étapes de développement, avant de pouvoir proposer cette nouvelle famille de molécules aux patients, sont les suivantes :

  • Etape 1, durée entre 18 mois et 24 mois, 900 k€ (Amorçage) Business Angels (340 k€ réalisés) + WiSEED 300 k€ + non dilutif Validation préclinique de la nouvelle génération de candidat médicament (preuve d’efficacité in vivo, études préliminaires de toxicologie, pharmacodynamique et pharmacocinétique). Il s’agit là de répéter les études qui ont déjà été validées pour la première génération de molécules.
  • Etape 2, durée environ 1 an, 2 M€ (1.5 M€ capital risque + 500 k€ non dilutif) Développement préclinique réglementaire du nouveau candidat médicament. Il s’agit là de valider les études précédentes en suivant la réglementation et les recommandations des agences de santé et du médicament pour vérifier, la sécurité, la tolérance et l’efficacité du candidat médicament et déterminer la dose à administrer à l'homme lors des premiers essais cliniques.
  • Etape 3, durée environ 3 ans, 11 M€ (capital risque)Etudes clinique de Phase I pour étudier la sécurité et la tolérance du médicament chez l’homme. Etudes clinique de Phase 2 pour étudier l’efficacité et prolonger les études de sécurité du médicament chez l’homme.
  • Etape 4, environ 3 ans, partenariat industriel : Etudes clinique de Phase 3 sur un grand nombre de patients pour compléter les études et l’efficacité du médicament chez l’homme.

Stratégie et perspectives de développement

La PR est souvent considérée comme une maladie inflammatoire chronique « modèle ». Ainsi il n’est pas rare que certaines familles de médicaments efficaces pour le traitement de la PR soient aussi développées pour d’autres maladies inflammatoires chroniques.

Nos équipes d’IMD-Pharma ont démontré sur des cellules immunitaires humaines et dans des modèles animaux (souris) que les molécules issues de nos plateformes moléculaires sont aussi de bons candidats médicaments pour le traitement de la Sclérose en Plaques, et du Psoriasis. Ces résultats d’efficacité thérapeutique sont autant de perspectives de développement pour notre technologie. Nous explorerons donc d’autres indications en lien avec le mode d’action de nos molécules.

 

Levée de fonds sur WiSEED et prochaine étapes

Pour mettre en place son programme de développement préclinique des deux prochaines années, IMD-Pharma procède actuellement à une levée de fond de 750 k€.

Après une augmentation de capital de 340 k€ auprès de business angels réalisée en mars 2021, IMD-Pharma lance aujourd’hui une augmentation de capital de 300 k€ auprès des Wiseeders. Cette opération sera adossée à des dispositifs de financements (subventions, emprunts, avance récupérable…) opérés par des acteurs nationaux et régionaux (Agence Nationale de la Recherche, Banque Publique d'Investissement, Région Occitanie).

 

Cette augmentation de capital permettra de poursuivre le développement de la société, en renforçant les équipes et en validant les études précliniques pour notre candidat médicament de 2ème génération pour la polyarthrite rhumatoïde :

  • Synthèse des lots précliniques
  • Preuve d’efficacité dans un modèle murin d’arthrite
  • Preuve d’efficacité sur des prélèvements sanguins de patients
  • Caractérisation fine du mécanisme d’action et analyse des biomarqueurs
  • Profilage toxicologique in vitro
  • Etudes préliminaires de pharmacocinétique in vitro
  • Etudes préliminaires de pharmacocinétique in vivo
  • Etudes préliminaires de toxicité in vivo
  • Scale-up (optimisation de la synthèse pour l’industrialisation)

Ces études devraient durer environ 18 mois. Elles permettront de générer les données nécessaires à la mise en place des études précliniques réglementaires qui seront financées par une autre augmentation de capital d’ici 1 à 2 ans.

Une troisième levée de fonds sera nécessaire pour financer les études cliniques de phase 1 et 2, à l’issue desquelles la sortie des investisseurs pourra se faire (à 5 ans). Deux stratégies de sortie sont possibles : partenariat/rachat par une société pharmaceutique ou introduction en bourse.

IMD-Pharma souhaite apporter une réponse thérapeutique innovante pour le traitement de l’inflammation chronique, en favorisant la résolution de l’inflammation via un rééquilibrage du système immunitaire. La première indication visée est la Polyarthrite Rhumatoïde.

Les documents investisseurs sont disponibles dans l'onglet Les détails

“ Proposée depuis plus de 20 ans, l'immunosuppression mène à 20 à 40% d'échec thérapeutique dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques. Nous proposons une approche innovante : induire la résolution de l'inflammation. ”


L'équipe

IMD-Pharma Photo équipe.png

Cédric-Olivier TURRIN, Directeur de Recherche CNRS, au Laboratoire de Chimie de Coordination de Toulouse. Co-fondateur d'IMD-Pharma en Juillet 2016, il est en charge de la Recherche en chimie. Il travaille en Chimie Macromoléculaire depuis plus de 20 ans et a conçu et développé des dendrimères pour des domaines d'application variés, incluant le domaine biomédical.

Rémy POUPOT, Professeur à l'université Paul Sabatier de Toulouse, chercheur au Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (INSERM). Co-fondateur d'IMD-Pharma en Juillet 2016, il est en charge du Développement Biomédical. Il travaille depuis plus de 15 ans dans l'inflammation chronique, notamment sur les cellules de l'immunité innée.

Serge CALET, dirigeant de société, dont IMD-Pharma qu'il a co-fondée en Juillet 2016. Jusqu'en 2007, et pendant 15 ans, il a fait du développement préclinique de médicaments chez Sanofi. Il a ensuite créé la société Holochem et a été Business Developer de Borochem, Galchimia et Biogalenis.


Cédric-Olivier TURRIN

CEO à partir du 01/10/2021, actuellement responsable des études chimiques.

CV · Linked 

Serge CALET

Part-time Manager

CV · Linked 

Rémy POUPOT

Responsable du Développement Biomédical

CV · Linked 


Impact de l'entreprise

Scoring ESG

Ce score donné par WiSEED permet de mesurer la performance extra financière du projet. Il prend en compte son impact environnemental, social et qualifie son mode de gouvernance

50% Environnement
39% Social
56% Gouvernance

L'analyse de WiSEED

Les bonnes raisons d'investir dans IMD-PHARMA

La startup IMD-PHARMA est constituée d’un trio de dirigeants complémentaires et expérimentés dans des domaines clés : chimie macromoléculaire, inflammation et développement pré-clinique.
La propriété industrielle composée de plusieurs brevets est sécurisée grâce à plusieurs contrats de licence exclusifs signés auprès de Toulouse Tech Transfert qui est également actionnaire de la société.
La société a signé plusieurs partenariats stratégiques notamment avec le service de rhumatologie du CHU Toulouse, le CNRS et l’INSERM). La société est incubée par NUBBO et possède un contrat d’hébergement avec le CNRS.
En parallèle de la levée WiSEED, IMD-PHARMA a validé une augmentation de capital de 340k€ auprès de business angels spécialisés dans le domaine de la santé.
Le cash burn d’ici à la prochaine levée de fonds est maitrisé grâce à la mise en place de plusieurs leviers : mise à disposition du dirigeant, locaux, partenariats.


Le point de progrès

• Renforcement progressif de l’équipe au fur et à mesure de l’avancée des phases cliniques ;
• Phase de développement amont, mise sur le marché lointaine (biotech) ;
• Besoins financiers importants lors des prochaines phases cliniques.


Concurrents

Médicaments « biologiques » (Embrel - Humira - Remicade - Rituxan - Actemra)  Médicaments « chimiques » (Xeljanz - Olumiant) 


Éléments différenciants

• Composés dont les propriétés immuno-régulatrices et anti-inflammatoires ont été démontrées sur plusieurs sous-types de cellules de l’immunité (innée et adaptative), in vitro et in vivo ;
• Résolution de l’inflammation via le rééquilibrage du système immunitaire ;
• Contrats de licence d’exploitation exclusifs de plusieurs brevets ;
• Partenariats stratégiques (CHU Toulouse, CNRS, INSERM) ;
• Applications duplicables sur d’autres pathologies : sclérose en plaques, psoriasis, …

Étapes de développement

Juillet 2016
Création d'IMD-Pharma
Juillet 2016
Subvention BPI France
Février 2018
Entrée au capital du 1er Business Angel
Mars 2018
Licence d'exploitation exclusive et mondiale pour la 1ère famille de brevets
Juillet 2018
Entrée au capital de la Société Accélératrice du Transfert de Technologie "Toulouse Tech Transfer"
Septembre 2019
Entrée d'IMD-Pharma à l'incubateur de la Région Occitanie NUBBO
Décembre 2019
Dépôt de deux demandes de brevets pour les nouvelles molécules et leurs applications
Mars 2021
Entrée au capital de nouveaux Business Angels
2021, semestre 2
Lot préclinique, premières données sur le développement de la méthode bioanalytique, résultats du profilage toxicologique
2022, semestre 1
Preuve d'efficacité dans un modèle animal de Polyarthrite Rhumatoïde, début des études mécanistiques, validation de la méthode bioanalytique, études toxicologiques in vitro
2022, semestre 2
Optimisation du scale-up, efficiacité ex vivo sur échnatillons de patients, études pharmacocinétiques in vitro et in vivo
2023, semestre 1
Premier lot pilote (Kg batch), études préliminaires de toxicologie in vivo
2023, semestre 2
Etudes réglementaires de tolérance et de sécurité dans deux espèces animales, préparation du dossier de demande d'essais cliniques

Stratégie de sortie envisageable

  • Partenariat/rachat par une société pharmaceutique, introduction en bourse.
    (Ne garantit pas la liquidité de l'investissement)

Usages des fonds

Preuve d'efficacité préclinique dans un modèle animal de Polyarthrite Rhumatoïde (15%)
Développement d'une méthode bioanalytique pour le dosage de la molécule dans les fluides biologiques (10%)
Profilage toxicologique (05%)
Description fine du mécanisme d'action et analyse des biomarqueurs (10%)
Synthèse du lot préclinique (10%)
Preuve d'efficacité sur échantillon sanguin de patient (ex vivo) (10%)
Pharmacocinétique in vitro (05%)
Phamarcocinétique et toxicologiques in vivo (15%)
Scale up (10%)
Charges internes (10%)

IMD-PHARMA met à disposition de WiSEED et de ses investisseurs toutes les informations pertinentes relatives aux axes de développement et à l'activité de la Société. IMD-PHARMA garantit la teneur des informations communiquées.
L'investissement dans ce projet comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. En savoir plus