AURA AERO (1ÈRE TRANCHE)  : AURA AERO, premier constructeur mondial d'avions décarbonés (TRI de 10% + 2% de prime de non-conversion) !

AURA AERO (1ÈRE TRANCHE)

PME · Secteur secondaire · Produits manufacturés
Cugnaux (31)

10% annuel sur 24 mois

AURA AERO, premier constructeur mondial d'avions décarbonés (TRI de 10% + 2% de prime de non-conversion) !


  • Projet
    financé
  • Août
    2021
  • 10%
    annuel
  • 57
    questions

souscriptions terminées

Financé par 455 WiSEEDers
Voir les projets en cours

606 personnes sont intéressées par ce projet

Nicolas - WiSEEDer Hélène - WiSEEDer Maxime - WiSEEDer Nicolas - WiSEEDer Philippe - WiSEEDer Jean-Pierre - WiSEEDer Alain - WiSEEDer Manuel - WiSEEDer Alexandre - WiSEEDer Jean Luc - WiSEEDer Quentin - WiSEEDer Sébastien - WiSEEDer Mathieu - WiSEEDer Guillaume - WiSEEDer Nadine - WiSEEDer Nicolas - WiSEEDer Francis - WiSEEDer Vincent - WiSEEDer Christophe - WiSEEDer Sébastien - WiSEEDer Jean-Christophe - WiSEEDer Marc - WiSEEDer Romain - WiSEEDer Ariana - WiSEEDer

La filière aéronautique face au défi de la décarbonation

Engagée depuis plusieurs années, la diminution de l’empreinte carbone du transport aérien est devenue, avec la crise sanitaire, le nouvel aiguillon des politiques publiques de soutien à la filière aéronautique, et une priorité pour les constructeurs. La mise sur le marché d’une nouvelle génération d’avions, plus verts, impose de repenser leur conception et leur fabrication, pour intégrer les propulsions alternatives (électrique, hybride ou hydrogène) qui permettront de réduire drastiquement les émissions de CO2. Parmi les différentes typologies d’aéronefs, les segments de l’aviation légère et de l’aviation régionale vont être les premiers à voir émerger des avions bas carbone. Une douzaine de constructeurs ont déjà annoncé des projets d’appareils hybrides ou électriques.

Créé en août 2018, AURA AERO est à la pointe de cet effort de décarbonation de l’industrie aéronautique. Le constructeur toulousain s’est donné pour mission de développer des avions inspirés du savoir-faire français, répondant aux enjeux de transition énergétique et s’appuyant sur une structure digitale unique.

AURA AERO a inauguré en mars 2021 sa nouvelle unité de production sur le site de l’aéroport de Toulouse-Francazal, qui accueille les zones d’études, d’usinage, de montage, la chaîne d’assemblage final, de test et de livraison client d’AURA AERO. Cet outil industriel va d’abord permettre la production en série des avions biplaces de la gamme Integral, pour lesquels la société a déjà reçu une centaine de commandes. Cette famille d’avions de voltige et de formation est disponible en versions Integral R (train classique), Integral S (train tricycle) ou Integral E (électrique).

En 2024, AURA AERO a prévu d’attaquer le second marché de l’aviation régionale avec la sortie du prototype de son avion 100% électrique ERA, avion régional à propulsion électrique de 19 places, pour une mise en service en 2026.

    

Une levée pour accompagner la croissance de la société

AURA AERO emploie une soixantaine de personnes et prévoit de porter ses effectifs à une centaine de personnes d’ici la fin de l’année 2021. La société a su s’attacher les compétences clés, en interne ou en externe, pour mener à bien ses projets de R&D et d’industrialisation, au sein d’un écosystème d’excellence sur les métiers de l’aéronautique.

La vision industrielle d’AURA AERO est de déployer les meilleures technologies récentes pour optimiser la production des avions, réduire au maximum leurs coûts énergétiques en vol, et faciliter leur maintenance. Son organisation technique repose sur un processus de conception/fabrication entièrement numérique, ce qu’aucun constructeur d’avions au monde n’a fait pour l’instant. Cette approche a déjà convaincu plusieurs investisseurs, dont le fonds Innovacom en début d’année 2021.

La structure d'AURA AERO repose sur trois piliers équilibrés et complémentaires :

  • Expérimental : Centre de développement avancé, capacités de prototypage au niveau avion, moyens d'essais sol et vol
  • Digital : Plateforme digitale pilotant les phases de développement, industrialisation, production et support en service, associée aux équipes de développement Software embarqué et sol. Mise en œuvre des concepts de continuité numérique & de jumeaux digitaux, permettant de réduire les coûts et cycles de développement.
  • Industriel : Bureau d'étude et Production, regroupant les agréments aéronautiques nécessaires

 

Afin de poursuivre sa croissance, AURA AERO a besoin de sécuriser le financement de ses projets dans les prochains mois. Le montant actuellement recherché est de 2 M€. D’ici la fin de l’année, l’avionneur doit passer plusieurs caps décisifs pour ses appareils biplaces à propulsion thermique : certification et premières livraisons de son modèle Integral R dédié à la voltige, et premier vol du prototype de son modèle Integral S destiné à équiper les écoles de pilotage et aux vols de loisirs. D’ici la fin de l’année 2021, une nouvelle levée de fonds de série B permettra un changement d’échelle sur les effectifs et les investissements industriels nécessaires à la production en série, ainsi qu'une finalisation de plusieurs étapes de R&D sur les futurs appareils tout-électrique.

Sur le segment des avions biplaces, AURA AERO vise à terme la production d'une centaine d'appareils par an, et une rentabilité dès 2023.

  

Cap sur le transport régional

AURA AERO a prévu de finaliser d’ici un an le développement de la version électrique de son avion biplace, l’Integral E, avec un premier vol prévu pour juin 2022, et les premières livraisons et certifications en 2023. La société réalisera avec cet appareil la première intégration d’une chaîne de propulsion électrique s’appuyant sur les meilleures technologies disponibles, faisant d’AURA AERO un des premiers avionneurs « électriques » sur le marché mondial. Elle permettra à l’avionneur de disposer d’un retour d’expérience à grande échelle de l’utilisation de la propulsion électrique, une étape décisive pour la mise au point de son avion régional ERA 100% électrique.

 

D’une capacité de 19 places, ERA (pour Electrical Regional Aircraft), devrait effectuer son premier vol en 2024, pour une entrée en service prévue fin 2026. Il sera doté de moteurs électriques, de batteries lithium spécialement développées pour une utilisation aéronautique, avec un rayon d’action de 400 km qui pourra être porté à 600 km avec le complément d’un turbo générateur thermique. L’appareil est destiné au transport de passagers, avec l’objectif d’offrir des solutions de mobilité point à point abordables. Il bénéficiera également d’une capacité de transport cargo.

 

La mise en service d’ERA à horizon 2026 doit permettre à AURA AERO d’attaquer un marché de l’aviation régionale en forte croissance, notamment grâce au développement des aéroports régionaux. On estime à 10 000 le nombre d’appareils de transport régional qui devront être produits dans les vingt prochaines années, représentant un volume de ventes de 360 milliards d’euros, soit 18 milliards d’euros par an. En devenant le premier acteur du marché à proposer une solution bas carbone, AURA AERO a vocation à devenir l’une des sociétés leaders de ce marché. L'avionneur vise sur ce segment un premier palier de production à 80 appareils par an, pour une rentabilité dès 2028, soit deux ans après la première mise sur le marché.

  

Stratégie commerciale : pays/marchés visés

INTEGRAL : Le marché de l'aviation est un marché mondialisé avec une prédominance des marchés nord américains et européens. Les clients sont principalement des centres de formation de pilotes professionnels civils et militaires. L'école de voltige ainsi que les pilotes propriétaires complètent la typologie de nos clients.

AURA AERO adresse les marchés américains & asiatiques par la contractualisation de partenariats de distribution et de services locaux.

ERA : Le marché mondial visé se concentre principalement en Amérique du Nord et en Europe, avec un marché secondaire actif dans les régions reculées et/ou peu accessibles. 

AURA AERO a identifié un marché adressable de plusieurs milliers d'aéronefs et 450 opérateurs.

  

  

Un projet soutenu par l’écosystème aéronautique d’Occitanie

La Région Occitanie a accompagné AURA AERO dans sa phase de pré-industrialisation, notamment sous la forme un contrat d’innovation pour le développement de la version électrique (1M€). Elle a annoncé son intention de soutenir entre 3 et 5 M€ le projet ERA, qui s’inscrit par ailleurs dans l’appel à projets « Démonstrateur d’avion vert dans l’aviation légère » lancé en tout début d’année dans le cadre du plan de relance régional aéronautique, en lien avec l’initiative MAELE du Pôle Aerospace Valley. Ce pôle d’excellence réunit 850 acteurs privés et publics de l’écosystème aéronautique et spatial d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine.

Implanté au cœur de la base 101 Francazal, le bâtiment HM7 est un lieu emblématique et symbolique pour produire un avion dernier né de l’avion française. Ce dernier accueille les zones d’études, d’usinage, de montage, la chaîne d’assemblage final, de test et de livraison client d’AURA AERO.



“ AURA AERO combine le meilleur de l’industrie et du savoir-faire aéronautique afin de concevoir, fabriquer et opérer des avions éco-efficients et à faible émission de carbone. ”


L'équipe

Photo_équipe.jpg

AURA AERO emploie une soixantaine de personnes et prévoit de porter ses effectifs à une centaine de personnes d’ici la fin de l’année 2021. La société a su s’attacher les compétences clés, en interne ou en externe, pour mener à bien ses projets de R&D et d’industrialisation, au sein d’un écosystème d’excellence sur les métiers de l’aéronautique.


Fabien RAISON

Directeur Général, en charge des Opérations

Linked 

Wilfried DUFAUD

Directeur Général, en charge des Programmes

Linked 

Jeremy CAUSSADE

Président & Ingénieur en Chef

Linked 


L'analyse de WiSEED

Les bonnes raisons d'investir dans AURA AERO (1ÈRE TRANCHE)

- Modèle d'affaires basé sur le développement d'un biplace en 3 versions INTEGRAL R,S et E pour valider les steps du futur 19 places ERA
- Acteur parmi les 2 plus pertinents mondiaux dans la course à l'aviation décarbonée
- Equipe solide et écosystème fort sécurisé autour du projet
- FAL et bureaux dédiés disponibles (Site Francazal)


Le point de progrès

- Changement d'échelle impératif (x2) pour accélérer, prévu via une levée de fonds majeure à 6 mois


Concurrents

Heart Aerospace  Pipistrel  Tecnam  Eenue  Scylax  EcoPulseTM  Cassio Voltareo  EcoTwinOtter Ampaire  Faradair/MagniX  Volotea/AirNostrum/Dante Aer.  Wright1 Easyjet/WrightElectric  Alice  Mod IV Nasa  eFlyer Bye Aer.  RX1E  Zunum Aero  eVolt Cora 


Éléments différenciants

- Compétences clés internes ou externe verrouillée dans un écosystème local propice et mobilisé
- Développement d'un avion de zéro avec l'intégration prévue des meilleures technologies récentes et dont l'organisation technique est basée sur le triptyque Digital/Expérimental/ Industrialisation.

Étapes de développement

Août 2018
Création de la société AURA AERO
Juin 2020
Premier vol du prototype INTEGRAL R
Mars 2021
Inauguration Site de production Toulouse Francazal & Lancement officiel programmes INTEGRAL E & ERA
Juin 2021
Premier vol du prototype INTEGRAL S
T4 2021
Certification & Premières livraisons INTEGRAL R
T2 2022
Certification & Premières livraisons INTEGRAL S
Juin 2022
Premier vol du prototype INTEGRAL E
T4 2023
Certification & Premières livraisons INTEGRAL E
T4 2024
Premier vol du prototype ERA
T4 2026
Certification & Premières livraisons ERA

Stratégie de sortie envisageable

  • Levée de fond, IPO
    (Ne garantit pas la liquidité de l'investissement)

Usages des fonds

Fin des phases de faisabilité & Investissements industriels complémentaires (22%)
Développement de la plateforme digitale AURA (23%)
Lancement du Aircraft-Zero pour tests physiques  (18%)
Pré-études de certifications ERA et validation du concept (37%)

AURA AERO met à disposition de WiSEED et de ses investisseurs toutes les informations pertinentes relatives aux axes de développement et à l'activité de la Société. AURA AERO garantit la teneur des informations communiquées.
L'investissement dans ce projet comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. En savoir plus