FLOODFRAME

Floodframe.jpg
Startup / PME
Epargne Occitanie
FloodFrame a inventé et mis sur le marché la seule protection contre les inondations qui soit permanente, automatique et invisible.
76 Intéressés
le projet
les détails
questions
41
news
4

Le contexte

FloodFrame est un groupe danois qui a breveté un système de protection contre les inondations d'un nouveau genre. Il a été déployé sous forme de prototype chez 18 clients dans 3 pays (Danemark, États-Unis, France).

En Août 2021, le groupe crée sa filiale française à Toulouse. En quelques mois, elle connaît une progression plus rapide que prévue : 3 contrats, 2 déploiements, 2 inondations, Prix d'innovation et Contrat Innovation de la Région Occitanie pour financer sa R&D.

Le groupe décide alors de transférer progressivement ses activités européennes du Danemark vers la France. Dès 2022, son centre de test et de R&D sera transféré à Ayguesvives (31), sur un site précédemment sinistré.

La structure française a besoin de fonds pour mener à bien diverses actions :

  • Industrialiser ses prototypes,
  • Normaliser ses prototypes avec l'aide du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), 
  • Financer son outil industriel,
  • Acquérir des projets pilotes sur le secteur stratégique des infrastructures critiques et du patrimoine,
  • Embaucher au niveau commercial et technique,
  • Développer sa communication et son marketing.

    Inondations en France - un phénomène généralisé

    Selon le Ministère de la Transition Écologique, les inondations concernent en France :

    • 19 millions de personnes occupant 3,5 millions de logements, 
    • 15% des entreprises, totalisant 10 millions d’emplois,
    • Des milliers d’infrastructures critiques : postes électriques, stations télécoms, stations de traitement des eaux, installations ferroviaires
    • Entre 3 000 et 4 000 campings
    • Des milliers de bâtiments du patrimoine.

    L'inondation est le premier risque naturel en France, coutant 520M€ par an, selon la Caisse Centrale de Réassurance, qui opère le fonds dit Barnier, pour faire face aux conséquences financières des catastrophes naturelles. L’action des pouvoirs publics est organisée à travers les Programmes d'Actions de Protection contre les Inondations (PAPI). A fin Décembre 2020, ce sont 2,34 milliards € qui sont engagés pour protéger le territoire.

    Au niveau européen, on retrouve des situations similaires dans 13 pays : Espagne, Belgique, Italie, Autriche, Suisse, Allemagne, Danemark, Grande Bretagne, Hongrie, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne. Se prémunir contre les conséquences des inondations est une obligation Européenne depuis 2007, introduite par la Directive sur les inondations. En Europe 75 millions de personnes et 32 millions d'emplois se trouvent à risque dans des zones inondables.

    FloodFrame - histoire d'une innovation low-tech

    En 2013 et 2014, des inondations massives touchent l’Europe.

    Les inventeurs de FloodFrame sont les témoins directs de la faiblesse des moyens de protection existants, de leur rusticité et du peu d’innovation dans les solutions. C’est à ce moment-là que nait leur idée d’une protection d’un nouveau genre.

    Il n’y a qu’à observer une inondation pour constater que les protections existantes (sacs de sables, barrières, etc) : 

    • Doivent être déployées au bon moment, dans un temps limité et un contexte d’urgence dans l’action, 
    • Sont encombrantes, parfois massives, et nécessitent un grand nombre de personnes,
    • Assurent une protection partielle, réduite aux seules ouvertures, à une hauteur limitée, bloquant les eaux de surface seulement,

    Entre 2014 et 2021 ils développent, expérimentent, testent et déploient 18 systèmes de protection dans 3 pays : France, Danemark et États-Unis.

    Automatique et invisible – une proposition de valeur unique

    Les limitations des systèmes existants ont servi de cahier des charges à FloodFrame; leur simplicité aussi.

    Après 3 années de Recherche et Développement, en partenariat avec des instituts techniques publics européens, FloodFrame devient la première protection au monde qui soit :

    • Automatique et permanente, ne nécessitant aucune intervention humaine, aucune source d’énergie autre que celle de l’eau, et active en permanence,
    • Intégrale, protégeant des eaux de surface et souterraines, et faisant le tour complet du bâtiment,
    • Invisible, discrètement dissimulée dans un conteneur dédié.

    Analyse du marché et actions commerciales en cours

    Le gouvernement a mis en place un atlas des zones inondables. 46% des communes françaises sont concernées par le risque inondation.

    Des financements sont disponibles pour la réduction de la vulnérabilité, jusqu'à 80% voire 100%, à travers les PAPI (Programmes d'Actions de Prévention contre les Inondations). On en compte 200 en France à fin 2020. Chacun des territoires concernés élabore un PAPI en deux étapes : PAPI d'intention qui permet d'étudier sa vulnérabilité, et PAPI travaux qui finance les mesures de protection.

    Par exemple, la métropole de Toulouse a adopté un PAPI d'intention, où environ 10% du budget est réservé à la réduction de la vulnérabilité.

    En ce qui concerne la métropole de La Rochelle, elle possède un PAPI travaux sur sa partie Nord, où nous avons un projet en cours de financement.

    Le marché de FloodFrame est donc constitué de :

    • Particuliers, pour les maisons principales ou secondaires. FloodFrame se focalise sur les territoires à risques, connus, et où des fonds publics sont engagés pour réduire la vulnérabilité des particuliers.
    • Entreprises en zone inondable. FloodFrame se focalise sur les PME industrielles, qui pour beaucoup ne sont pas assurées contre les dommages indirects (perte d’activité, d’image, etc). Comme les particuliers, elles bénéficient d'aides.
    • Infrastructures de Tourisme. Les campings sont très souvent placés au bord de l’eau (rivière, mer, étang), et disposent d’encore moins de solutions de protection que les habitats classiques (les batardeaux ne sont pas pertinents par exemple).
    • Collectivités. Les villes ont également besoin de protéger leurs propres bâtiments. 
    • Infrastructures critiques : électricité, télécoms, gaz, traitement de l’eau, pompage, etc. Desservant l'ensemble du territoire, elles sont comme les autres en zone inondable, avec plus d'exigences de protection intégrale à cause de leur sensibilité.
    • Projets spéciaux. FloodFrame est un des seuls systèmes à respecter le code de la construction de ces bâtiments aux exigences esthétiques très fortes.

    La clôture des comptes chez FloodFrame est au 31 Mars. L'exercice 2022 va donc du 1er Avril 2022 au 31 Mars 2023.

    Au 30 Mai 2022, le « pipe commercial » s'établit à 277 k€ de devis émis, plus 15 études en cours qui donnent lieu à un devis sous 1 à 6 mois : 

    • Particulier : 1 étude en cours, 2 devis émis, en bonne voie pour 2S22 à La Rochelle et Oléron,
    • Entreprises : 4 études en cours, 1 devis émis (Charente),
    • Tourisme : 6 études en cours, 1 devis émis, 1 client, 2 déploiements, 1 contrat cadre avec Flower (1er réseau franchisé de France), discussions en cours avec la 1ère centrale d'achats du secteur (20% du marché),
    • Collectivités : 1 devis émis pour la ville de Cannes,
    • Infra Critiques : 1 étude en cours, 2 devis émis pour SNCF et Bouygues (en cours de décision),
    • Projets spéciaux : 2 étude en cours avec le CSTB pour le Louvre, et plus proche de nous Les Abattoirs à Toulouse.

    Compétition

    FloodFrame est un des rares systèmes innovants pour la protection individuelle du bâti existant contre les inondations. Il présente des avantages déterminants au regard des autres solutions sur le marché :  

    • Protection des ouvertures : ce sont les systèmes les moins chers (batardeaux, portes étanches, etc).

    Ces systèmes protègent les ouvertures, et seulement les ouvertures. Comparés à FloodFrame, ils protègent moins (seulement les ouvertures, pas les murs, ni les fondations, ni les aérations), moins longtemps (un batardeau fuit légèrement).

    Au niveau coût ils sont nettement moins chers. Cependant sur une maison complète avec une dizaine d’ouvertures, le prix est très comparable.

    • Moyens communs : ce sont les solutions les plus répandues (digues, vanteaux, etc), et elles protègent collectivement.

    Leur coût est sans commune mesure avec FloodFrame (plusieurs M€), leur temps de mise en place aussi (parfois 10-15 ans).

    Elles assurent toutefois une protection complète et  collective, et présentent l’avantage (pour les clients …) d’être une dépense à la charge de la collectivité. 

    • Protections périmétriques : ce sont les solutions les plus développées (sacs de sable, barrières, digues gonflables, etc), par la collectivité comme par les individus.

    Ces technologies sont facilement accessibles, quoique difficiles à mettre en œuvre, et avec un timing critique. Une fois utilisées elles doivent être stockées.

    En terme de prix, elles sont plus chères au mètre linéaire que FloodFrame, à l'exception des sacs de sable. 

    Besoin en investissement

    FloodFrame France a besoin de financer son effort commercial en 2022/2023, et implanter son activité à l’échelle de la France, sur chacun de ses 5 marchés prioritaires :

    • Les particuliers : 19 millions de personnes en zone inondable, 2 puis 5 clients en 2022/2023,
    • Les entreprises : 10 millions d’emploi en zone inondable, 1 puis 5 clients visés en 2022/2023,
    • L’hôtellerie de plein air : 3 000 à 4 000 campings en zone inondable, 4 puis 15 clients visés en 2022/2023,
    • Les collectivités, 1 puis 2 clients en 2022/2023,
    • Les infrastructures critiques : électricité, télécoms, gaz, eau, rail, 1 puis 5 clients visés en 2022/2023,
    • Les projets spéciaux : 1 puis 1 clients visés en 2022/2023.

    Le financement sera utilisé essentiellement pour :

    • L'industrialisation : à ce jour, nous avons des produits et des processus artisanaux. Nos prix doivent également baisser. Cela passe par une industrialisation (par exemple conception en cours d'un moule permettant de gagner 20 à 30% de temps d'installation).
    • Des moyens de fabrication et de test : notre centre de test permettra à la fois de faire des essais importants mais aussi de démonstrateur des produits en conditions réelles.
    • Du développement commercial : recrutement, outils marketing & digital, communication, présence sur des salons.
    • Des sites pilotes : comme nous le faisons pour les campings (projet R&D Occitanie), il est important de pouvoir proposer un projet pilote à un prospect, dans lequel la société fait un prix très attractif, parce qu'il est significatif pour le secteur visé (ex Le Louvre pour le patrimoine, ENEDIS pour le critique).

    Médias

    La vision de l'entreprise

    "Pour le groupe, faire de la filiale Française son centre européen, adressant 13 pays à terme. Pour la France, devenir la référence sur le segment haut de gamme des marchés résidentiels, infrastructures critiques et patrimoine."

    L'équipe FLOODFRAME

    Visite Cité IMG_6854 v2.jpg

    L'équipe initiale, et actuelle dirigeante, est constituée de
    - Peter BLYME, concepteur du système, amène 5 ans d'expérience de déploiements chez des clients
    - Susanne NIELSEN, présidente, porte le projet de transfert du Danemark vers la France,
    - Rémi ALQUIER dirige l'ensemble des actions en France et à l'étranger,
    A la création en 2021 nous ont rejoint :
    - Célia JONCOUR réalise la prospection de fond sur les campings,
    - Adrien FAUDOU se charge de la technique et des projets,
    Et deux consultantes :
    - Virginie PERROMAT MALIKITE, archéologue, spécialiste du patrimoine résilient aux risques naturels & consultante, est chargée de construire notre premier projet Patrimoine,
    - Stéphanie DOCHER, spécialiste du numérique, se charge de nos campagnes digitales et de notre site web.

    _23A1316.jpg
    Rémi ALQUIER
    Directeur Général
    Peter red..jpg
    Peter BLYME
    Inventeur
    Susanne red..jpg
    Susanne NIELSEN
    Présidente

    Etapes de développement

    Premier projet export (Espagne - Catalogne)

    Premier contrat Patrimoine

    Création de FloodFrame à Toulouse

    Déploiement du premier système amovible (mobihome)

    SETT D'OR et signature du contrat cadre Flower 1er réseau français de campings

    Contrat Innovation Région Occitanie

    Décision du groupe de faire de la filiale française son futur centre européen des opérations. Dès 2022 transfert du centre de test du Danemark vers la France

    Déploiement du premier système v2

    Premier contrat Résidentiel

    Premier contrat Infrastructure Critique (Bouygues)

    Stratégie de sortie envisageable

    Augmentation de capital en 2024/2025 pour l'export et de nouveaux business model (intégrateur, distributeur)

    (ne garantit pas la liquidité de l'investissement)

    Usages des fonds

    Ils sont aussi ici

    FLOODFRAME met à disposition de WiSEED et de ses investisseurs toutes les informations pertinentes relatives aux axes de développement et à l’activité de la Société. FLOODFRAME garantit la teneur des informations communiquées. L’investissement dans ce projet comporte des risques de perte en capital et d’illiquidité.

    Facteurs de risques *

    WiSEED recommande aux épargnants d’appliquer des règles de vigilance avant tout investissement : l’investissement en Actions dans des projets du secteur Épargne occitanie comporte des risques de perte totale ou partielle du montant investi, risque d’illiquidité et de risque opérationnel du projet pouvant entrainer une rentabilité moindre que prévu. N’investissez pas dans ce que vous ne comprenez pas parfaitement et rappelez-vous que plus le taux est élevé, plus le risque de perte en capital ou d’impayé des intérêts est important.

    En savoir plus.
    Partager ce projet